Courteau veut responsabiliser les joueurs

Gilles Courteau... (Photo Maxime Picard, archives La Tribune)

Agrandir

Gilles Courteau

Photo Maxime Picard, archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) doivent se responsabiliser face aux gestes qu'ils posent en dehors de la patinoire, soutient le commissaire Gilles Courteau, en réaction aux allégations de nature sexuelle qui visent les joueurs des Olympiques de Gatineau.

Dans un communiqué, le grand manitou du hockey junior québécois est revenu sur la plainte d'agression sexuelle qui visait quatre joueurs des Olympiques de Gatineau, une affaire qui se serait produite en janvier 2014, à Québec.

Bien qu'aucune accusation ne sera finalement portée dans ce dossier, M. Courteau soutient que ce cas ne doit pas être banalisé et souhaite offrir une meilleure éducation aux joueurs de son circuit.

«C'est important que nos joueurs se responsabilisent par rapport aux gestes qu'ils posent», affirme le commissaire de la LHJMQ.

Gilles Courteau rappelle que la ligue s'est dotée d'un programme d'aide en 2008 pour outiller les joueurs et leur entourage afin de mieux gérer les défis de leur vie personnelle.

«La Ligue serait disposée à participer aux consultations sur le plan gouvernemental à ce sujet ou tout autre forum afin de pouvoir améliorer son programme d'aide», ajoute M. Courteau.

La LHJMQ s'engage à collaborer avec les différents services policiers afin d'éduquer ses jeunes joueurs.

Une jeune femme a porté plainte au début du mois de mars, soutenant avoir été agressée sexuellement par quatre joueurs des Olympiques dans un hôtel de Québec, en janvier 2014. Les policiers de Québec ont toutefois mis fin à l'enquête quelques jours après avoir reçu la plainte, selon Le Soleil. La LHJMQ confirmait vendredi qu'aucune accusation ne sera déposée.

Dans le communiqué, la LHJMQ soutient qu'elle attend toujours les résultats de l'enquête du Service de police de la Ville de Gatineau dans le dossier des gestes de grossière indécence qui auraient été posés au Boston Pizza du Plateau. La ligue précise qu'elle continue de collaborer à l'enquête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer