Grossière indécence: l'enquête se poursuit

Peu de vagues cette semaine dans le dossier «Boston Pizza» où six joueurs des... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Peu de vagues cette semaine dans le dossier «Boston Pizza», où six joueurs des Olympiques de Gatineau et une jeune femme auraient été pris en flagrant délit de grossière indécence dans les toilettes de l'établissement du secteur du Plateau, le 20 février dernier.

«L'enquête sur des actes de grossière indécence poursuit son cours. Nous avons des gens à rencontrer et des agendas à arrimer», a répété le sergent Jean-Paul LeMay, de la police de Gatineau.

La femme qui se serait retrouvée seule avec une demi-douzaine de joueurs de l'équipe n'aurait pas porté plainte.

De son côté, la Ligue de hockey junior majeur du Québec a dépêché son propre enquêteur indépendant pour faire la lumière sur cette histoire. Richard Paquette est un avocat criminaliste de carrière, mais il a aussi été agent certifié de l'Association des joueurs de la LNH entre 1997 et 2007.

La ligue n'a pas voulu révéler l'échéancier qu'elle se donnait pour compléter son enquête parallèle à celle de la police. Jusqu'à maintenant, aucun joueur n'a subi de sanction.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer