Bush jugé apte à subir son procès pour braquage à domicile

L'avocate de Ian Bush, Me Geraldine Castle-Trudel, a demandé... (Fred Chartrand, La Presse Canadienne)

Agrandir

L'avocate de Ian Bush, Me Geraldine Castle-Trudel, a demandé que le procès pour braquage à domicile se déroule devant jury.

Fred Chartrand, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avant d'être accusé de trois meurtres prémédités, vendredi, Ian Bush a été déclaré apte à subir son procès pour le braquage à domicile et la tentative de meurtre sur un vétéran de la Deuxième Guerre, le 18 décembre dernier.

Il était de notoriété publique, depuis mercredi, que des accusations devaient être déposées dans cette affaire qui a secoué la région, il y a huit ans.

Le suspect devait revenir en cour pour le suivi sur l'histoire de braquage à domicile. Le tribunal devait constater son aptitude à subir un procès, après une évaluation psychiatrique pratiquée à l'hôpital Royal-Ottawa. Son avocate, Me Geraldine Castle-Trudel, a demandé que le procès se déroule devant jury.

Par ailleurs, la police d'Ottawa a ajouté 11 autres chefs d'accusation dans cette affaire, pour la plupart reliés à la possession et à l'utilisation d'armes.

C'est en faisant des liens entre les circonstances entourant ce braquage à domicile et le triple meurtre, commis à près de huit ans de différence, que les policiers d'Ottawa ont laissé savoir que Bush pourrait être l'auteur du triple meurtre.

Les enquêteurs ont attendu que Bush comparaisse, qu'il soit déclaré apte à subir un procès, et qu'il quitte la salle de cour, avant de procéder à son arrestation. La police d'Ottawa a organisé une conférence de presse en après-midi pour confirmer le dépôt des trois accusations de meurtre prémédité à son endroit.

Rapprochements

Non seulement les traces d'ADN laissées sur les deux scènes de crime seraient les mêmes, mais le modus operandi - des victimes ligotées et des sacs placés sur la tête - est le même.

Dans le cas du braquage au domicile et à la tentative de meurtre du 18 décembre, la victime de 101 ans, le vétéran de la Deuxième Guerre mondiale Ernest Côté, a réussi à se défaire de ses liens et à alerter les secours.

Selon la Couronne, le suspect s'est fait passer pour un employé de la Ville d'Ottawa afin d'entrer chez la victime.

Une fois à l'intérieur, il a perpétré son vol et attaqué le vétéran. Cette fois-ci, le suspect a été filmé par une caméra de surveillance, ce qui ne semble pas avoir été le cas en 2007.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer