Ado fauchée sur la 307: un conducteur accusé de ne pas s'être arrêté

Maryse Beaulne, 17 ans, a été happée par... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Maryse Beaulne, 17 ans, a été happée par deux voitures, vers 6h30, alors qu'elle tentait de traverser la route pour rejoindre l'arrêt d'autobus à la hauteur de la rue Cardinal, sur la route 307, à Cantley.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un conducteur est accusé de ne pas s'être arrêté immédiatement après l'accident qui a tué la jeune Maryse Beaulne, en octobre dernier, sur la route 307, à Cantley.

La police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais a confirmé mercredi que Pascal Mailloux, 26 ans, de Val-des-Bois, a été accusé pour ne pas s'être arrêté immédiatement après l'accident, bien que sachant avoir causé des blessures mortelles à la jeune piétonne.

L'adolescente de 17 ans traversait la route 307, à la hauteur de la rue du Cardinal, lorsqu'elle a été happée à deux reprises, d'abord par une camionnette circulant vers le nord, ensuite par un autre véhicule qui circulait vers le sud, après avoir été projetée dans la voie inverse. Elle a succombé à ses blessures quelques heures après son transport à l'hôpital.

Le premier conducteur impliqué s'est arrêté tout de suite et a rencontré les policiers.

M. Mailloux, le deuxième conducteur impliqué dans la collision, ne s'est rendu aux policiers que 24 heures plus tard. Ce dernier aurait immobilisé son véhicule quelques instants après le drame avant de quitter la scène. 

L'interrogatoire mené auprès de M. Mailloux a permis de faire la lumière sur plusieurs détails importants et manquants reliés à l'enquête, avait déclaré le porte-parole de la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais, Martin Fournel, en octobre dernier.

Mme Beaulne, une étudiante du Cégep de l'Outaouais, se rendait à un arrêt d'autobus «de courtoisie» de la Société de transport de l'Outaouais, vers 6h25. Ces arrêts ne sont pas aménagés comme les autres qui sont situés en milieu urbain. Dans des secteurs ruraux ou plus éloignés, les autobus s'y arrêtent à la demande de la clientèle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer