Incendie mortel au sud d'Ottawa

Une dame âgée d'environ 90 ans est décédée... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Une dame âgée d'environ 90 ans est décédée en raison d'un incendie survenu au 3340, rue Kodiak, samedi soir.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une dame d'un âge avancé est morte samedi soir quand les flammes ont pris naissance dans sa résidence du quartier South Keys, à Ottawa.

Le Service des incendies d'Ottawa et le Service de police d'Ottawa (SPO) confirment le décès, mais ne peuvent dévoiler l'identité de la victime, pour l'instant. Selon les voisins, une dame âgée d'environ 90 ans vivait toutefois seule au 3340, rue Kodiak.

Les flammes ont pris naissance aux alentours de 18 h 50. Des voisins ont contacté les services d'urgence lorsqu'ils ont aperçu des flammes dans la résidence.

Le brasier intense a nécessité l'appel de renforts par les pompiers d'Ottawa. Ce sont les sapeurs qui ont fait la macabre découverte. Les signes vitaux de la victime ne répondaient plus lorsqu'ils l'ont retrouvé.

Une voisine soutient que la dame sortait peu de chez elle et qu'elle avait certaines limitations physiques. La victime serait également une fumeuse. Beaucoup trop tôt cependant pour spéculer sur la cause de l'incendie, selon le constable Martin Cardinal de l'Unité des incendies criminels du SPO.

«On commence à peine notre enquête, on n'est pas en mesure de donner des détails sur la cause de l'incendie.»

Le froid complique passablement la tâche des enquêteurs. L'eau employée pour éteindre l'incendie a rapidement gelé et a formé d'épais blocs de glace à l'intérieur de la résidence.

Malgré la présence de l'Unité des incendies criminels, aucun indice ne laisse croire à un geste prémédité, l'enquête étant toujours à un stade embryonnaire, explique le constable Cardinal.

«La section des incendies criminels s'occupe de tout incendie où il y a un mort ou une blessure sérieuse. On fait une enquête parallèle avec le bureau du Commissaire des incendies de l'Ontario.»

Policiers et pompiers affirment que, pour l'instant, ils ne sont pas en mesure de déterminer la pièce d'origine du brasier. Des témoins soutiennent cependant que les flammes ont pris naissance dans un coin, à l'arrière de la résidence, avant de se propager vers le centre de la maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer