Deux hommes sèment l'émoi avec de fausses armes

Deux hommes en possession de fausses armes ont... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Deux hommes en possession de fausses armes ont été arrêtés par le SPVG, vendredi en début d'après-midi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Deux hommes en possession de fausses armes à feu ont été arrêtés en début d'après-midi, vendredi, dans un stationnement près du Palais des congrès de Gatineau. Ils s'apprêtaient vraisemblablement à participer au festival G-Anime.

Le porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), l'agent Pierre Lanthier, a indiqué que les deux hommes, qui «étaient en possession d'armes jouets», ont été arrêtés vers 13h10 à la suite d'appels reçus au 9-1-1 signalant la présence d'individus en habits de camouflage. De nombreux policiers ont été déployés sur place; l'unité canine a aussi été appelée.

Sur Twitter, le SPVG a indiqué qu'ils portaient «des vêtements de style camo et avaient de fausses armes». Le SPVG «n'écarte pas la possibilité» qu'ils allaient assister au festival G-Anime, qui se déroule jusqu'à dimanche au Palais des congrès.

En fonction des informations reçues au 9-1-1, les policiers ont procédé à une arrestation à haut risque. Les deux suspects n'ont pas résisté. Ils ont été transportés au poste de police afin d'être interrogés «pour tenter de comprendre cette histoire et évaluer si des accusations de méfait public pourraient être portées», a indiqué le SPVG.

Réagissant à cet incident, les organisateurs de G-Anime ont publié un avis sur leur page Facebook. «En raison des récents événements, nous demandons aux participants qui se déguisent avec des vêtements de style militaire ou qui portent des imitations d'armes à feu ou d'armes en métal de bien vouloir se changer sur les lieux du festival et de ne porter leurs vêtements ou leurs armes que sur les lieux du festival», ont-ils écrit.

Partager

À lire aussi

  • Patrick Duquette | Comme un début de paranoïa

    Patrick Duquette

    Comme un début de paranoïa

    L'arrestation de deux jeunes étourdis qu'on a confondus par erreur avec de dangereux terroristes vendredi à Gatineau ressemble à une mauvaise blague. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer