Deux policiers de la GRC blessés: le suspect est retrouvé mort

La GRC a retracé le suspect qui a... (PHOTO JASON FRANSON, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La GRC a retracé le suspect qui a abattu deux policiers dans un casino de St. Albert, en Alberta.

PHOTO JASON FRANSON, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
ST. ALBERT, Alberta

Un homme soupçonné d'avoir abattu deux agents de la GRC, dans un casino au nord-ouest d'Edmonton, samedi matin, est mort.

La GRC a indiqué que son corps avait été trouvé dans une maison inoccupée dans un secteur rural près de St-Albert. Les autorités ont ajouté qu'il n'avait pas été tué par la police. Les enquêteurs auraient identifié le suspect, mais attendraient de pouvoir confirmer l'information.

Les deux policiers blessés reçoivent toujours des soins à l'hôpital.

La police a indiqué que le constable David Matthew Wynn, 42 ans, se trouve dans un état grave, tandis que son collègue Derek Walter Bond, 49 ans, est dans un «état grave mais stable». Derek Walter Bond est un agent auxiliaire, signifiant qu'il n'était pas armé.

Le détachement de la GRC de St. Albert, en Alberta, a indiqué que les deux agents avaient été atteints par balle vers 3 h, samedi matin, dans le périmètre de la municipalité. Ils avaient été appelés sur les lieux pour faire enquête sur une voiture volée, ce qui a mené à «une interaction avec un civil».

En conférence de presse, l'officier responsable des affaires criminelles de la GRC, Marlin Degrand a raconté que les agents faisaient enquête sur une plainte pour une automobile volée, lorsqu'une «interaction s'est produite avec le suspect». Le suspect a tiré sur les deux agents et a fui la scène.

Sur Twitter, le premier ministre Stephen Harper a exprimé son inquiétude quant à cet événement. «Les pensées et prières du Canada vont aux agents de la @RCMPAlberta qui font enquête sur une fusillade en cours dans la région de StAlbert.»

Les noms des deux agents n'ont pas été révélés, le temps que la GRC joigne leurs familles. La GRC ne peut non plus préciser combien de témoins étaient sur place lors de l'incident, ni le nombre de coups de feu échangés, puisqu'une enquête est en cours. Les policiers n'ont pas voulu révéler le type d'arme utilisé par l'assaillant pour l'instant.

M. Degrand a confirmé que les agents n'avaient pas pu tirer sur le suspect tant l'assaut a été rapide.

Le maire de St. Albert a déploré que le tireur ait visé des policiers. «Lorsqu'on attaque ceux qui nous protègent, on attaque tous les résidants», a déclaré Nolan Crouse, dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer