Un spécialiste qui traite Tiger Woods en prison à Gatineau

Un spécialiste qui traite des athlètes du circuit... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Un spécialiste qui traite des athlètes du circuit de golf professionnel, dont Tiger Woods, se retrouve derrière les barreaux de la prison de Gatineau alors qu'une véritable saga judiciaire se dessine autour de sa famille.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un spécialiste qui traite des athlètes du circuit de golf professionnel, dont Tiger Woods, se retrouve derrière les barreaux de la prison de Gatineau alors qu'une véritable saga judiciaire se dessine autour de sa famille.

Le spécialiste en biomécanique Marc Cormier est bien connu dans le monde du sport. Les médias ont largement parlé de lui, ces dernières années, puisqu'il est souvent appelé à traiter des sportifs de haut niveau.

M. Cormier est accusé d'avoir participé à l'évasion d'une garde légale de son fils Francis, un jeune homme accusé de voies de fait grave sur un rival amoureux, au printemps dernier.

Ce dernier est toujours en détention préventive en attendant son procès.

Le 28 octobre, Francis Cormier a été acquitté sur un chef d'accusation, alors que d'autres ont été maintenus.

Les services correctionnels ont commis une erreur en laissant partir Francis Cormier, croyant qu'il pouvait être libéré.

Le jeune homme ne s'est pas fait prier pour quitter le palais de justice. À l'extérieur, sa mère l'a fait embarquer dans le véhicule familial.

Selon la Couronne, la mère et le père devaient savoir qu'il avait été libéré par erreur et qu'il ne devait pas se retrouver en liberté.

Jeudi, l'enquêteur Pierre Bastien, de la police de Gatineau, a précisé que des appels avaient été faits auprès des deux parents, le soir même, pour signifier l'erreur et la nécessité de rapporter Francis Cormier à la détention. Selon la preuve de la Couronne, Francis Cormier est sorti «très rapidement» du palais de justice, alors que des agents du service correctionnel réalisaient leur erreur et tentaient de le rattraper.

Selon la famille Cormier, le ministère public fait tout en son pouvoir pour lui nuire. Marc Cormier dit perdre d'importantes occasions d'affaires, au Canada comme aux États-Unis, à cause des retards dans les tribunaux.

La famille est en croisade contre le système de justice. Il semble que Marc Cormier passera le temps des Fêtes en détention préventive, puisque l'enquête sur cautionnement, qui a débuté jeudi, n'a pas pu être menée à terme. Le dossier a été remis au 15 janvier prochain, au désespoir des membres de la famille.

Complicité présumée

Dans les heures qui ont suivi sa sortie illégale du palais de justice, Francis Cormier serait parti en cavale. Une filature policière a permis d'apprendre que les parents ont fait quelques courses à l'épicerie, et préparé à souper à leur fils. C'est l'une des raisons qui poussent la Couronne à croire que les parents étaient au courant de la situation, et qu'ils ont participé à l'évasion. La liberté du jeune homme s'est poursuivie jusqu'au début du mois de novembre, soit jusqu'à son arrestation et à son retour en détention.

Toujours dans la journée de jeudi, Manuela Gonzalez, mère de Francis Cormier et conjointe de Marc, a été arrêtée au palais de justice, en vertu d'un mandat d'arrestation. En liberté provisoire dans le dossier d'évasion présumée son fils, elle s'était engagée à garder la paix.

Toutefois, Manuela Gonzalez, qui décrit la situation comme injuste, se serait montrée intimidante et aurait harcelé une procureure de la Couronne chargée du dossier de son fils, la semaine dernière. Elle a quitté le palais de justice dans les minutes qui ont suivi, et un mandat d'arrestation a été lancé.

Les constables spéciaux l'ont arrêtée jeudi matin, lorsqu'elle s'est présentée à nouveau au palais de justice.

À ce jour, Mme Gonzalez, Marc et Francis Cormier, sont en détention préventive. Mme Gonzalez reviendra en cour la semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer