Un tableau honorant le caporal Cirillo exposé à Ottawa

Dans son tableau honorant le caporal Nathan Cirillo,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Dans son tableau honorant le caporal Nathan Cirillo, l'artiste Katerina Mertikas a décidé d'inclure l'image d'un jeune garçon et d'un soldat devant le Monument commémoratif de guerre

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La mémoire du caporal Nathan Cirillo, abattu tragiquement le 22 octobre dernier au Monument commémoratif de guerre, sera immortalisée à l'hôtel de ville d'Ottawa grâce à un tableau d'une artiste bien connue à l'hôtel de ville.

Katerina Mertikas dit avoir été inspirée le jour du drame, comme si une force inconnue l'avait propulsé à agir.

«La minute que le drame s'est produit, je me suis mis à peinturer. J'ai tout mis de côté. Après quelques heures, ma fille m'a annoncé que le soldat était décédé. Quand j'ai appris qu'il avait un jeune garçon, ça m'a bouleversé», a-t-elle expliqué.

De fil en aiguille, le tableau En honneur de mon père a attiré l'attention dans la communauté et son oeuvre s'est transformée en moyen d'amasser des fonds pour le jeune Marcus Cirillo, 5 ans. Ainsi les profits de la vente des reproductions du tableau, vendus à 124$, seront versés à un fonds dédié au fils du caporal assassiné.

«Je voulais que mon oeuvre profite à Marcus d'une certaine manière, a affirmé Mme Mertikas. Nous espérons que cette initiative attirera l'attention au niveau national pour recueillir plus de fonds même si cela ne peut évidemment pas remplacer son père. Mais au moins, il aura quelque chose.»

La Ville d'Ottawa a décidé de donner un coup de pouce à l'initiative, d'abord en achetant le tableau original. Il a été installé dans la salle de conférence du maire. Une reproduction a aussi été exposée hier après-midi à la Place-Jean-Pigott au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville.

«Nous avons mis l'original dans cette salle pour des raisons de sécurité, mais nous voulions aussi le mettre en valeur dans un lieu public. Une toile retouchée sera donc exposée au grand public [...] Il s'agit d'un geste merveilleux de Mme Mertikas qui bénéficiera à Marcus», a déclaré le maire Jim Watson.

Déjà, 500 copies ont été vendues. L'artiste espère atteindre le cap des 5000 afin d'appuyer financièrement le jeune garçon.

Les reproductions sont en vente au www.koymangalleries.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer