Une aiguille à coudre est découverte dans une patate

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police d'Ottawa demande aux résidents d'être vigilants, après la découverte, plus tôt cette semaine, d'une aiguille à coudre dans une pomme de terre.

Un homme d'Ottawa épluchait des légumes lorsqu'il a remarqué le petit objet métallique pointu, à l'intérieur d'une patate.

Mise au courant, la police d'Ottawa a rapidement ouvert une enquête et communiqué avec l'Agence d'inspection des aliments et la Gendarmerie royale du Canada.

Plus tôt en octobre, sept autres aiguilles à coudre ont été découvertes dans des pommes de terre dans les Maritimes. Selon la GRC, les aiguilles auraient été délibéremment insérées dans les patates.

«Nous sommes au courant des sept cas dans l'est du pays. À l'heure actuelle, selon les preuves que l'on a, nous ne croyons pas que ces affaires soient reliées», a expliqué, vendredi, l'enquêteur Peter Van Der Zander, de la police d'Ottawa.

«C'est le premier cas. Nous croyons qu'il s'agit d'un cas isolé. On demande cependant aux gens d'être prudents, surtout s'ils cuisinent en compagnie de leurs enfants», a-t-il ajouté.

À Ottawa, la pomme de terre a été achetée chez un épicier local, non identifié par la police, au sud ou à l'est de la ville.

L'enquêteur n'a pas voulu fournir d'autres détails, affirmant que ces produits étaient souvent vendus sous plusieurs étiquettes, alors qu'ils sont originaires du même endroit. Les policiers souhaitent éviter de donner un faux sentiment de sécurité aux Ottaviens.

Les sept aiguilles découvertes dans des pommes de terre de l'est du pays ont toutes été liées à un producteur de Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard.

D'ailleurs, à la demande de l'Agence d'inspections des aliments, la ferme Linkletter a rappelé ses patates, il y a quelques semaines.

Elles auraient seulement été distribuées à Terre-Neuve, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard.

Ceux qui le désirent peuvent fournir des renseignements de façon anonyme en communiquant avec Échec au crime, au 613-233-8477.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer