Le sombre bilan pourrait s'alourdir

Deux autres plaintes pour agression sexuelle pourraient s'ajouter à celles qui... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux autres plaintes pour agression sexuelle pourraient s'ajouter à celles qui ont déjà été déposées auprès de la police de la Municipalité régionale de comté (MRC) des Collines, à la suite de cette fête de l'Halloween qui a tourné au cauchemar, vendredi, à Mont Cascades.

La belle soirée que devait être celle du 31 octobre s'est transformée en cauchemar, lors de l'événement Spookland à Mont Cascades, à Cantley.

Pendant cette soirée, plusieurs adolescents d'âge mineur se sont mélangés à de jeunes adultes. L'événement a dégénéré rapidement, et plus de 1000 personnes ont afflué sur le site. Plusieurs sont arrivés sur place en état d'ébriété avancé ou sous l'effet de drogues puissantes.

Dès samedi, les autorités rapportaient deux cas de jeunes femmes possiblement agressées sexuellement. L'une d'elles a été retrouvée dénudée et intoxiquée par le GHB. La deuxième plaignante, aussi une adolescente, dit avoir été touchée aux parties, dans la file d'attente à l'extérieur du chalet principal de Mont Cascades.

Deux autres jeunes filles étaient sur le point de porter plainte, hier, se disant elle aussi touchées de façon inappropriée dans cette même file d'attente.

Les suspects pourraient être difficiles à reconnaître, puisque plusieurs participants étaient déguisés, a reconnu la police de la MRC des Collines.

La police n'a pas pu parler à la jeune femme intoxiquée au GHB, toujours affaiblie, samedi. «Rien, pour le moment, ne nous permet de confirmer à 100% que cette victime a été abusée sexuellement, a nuancé le porte-parole de la police de la MRC des Collines, Martin Fournel. Lorsque nous sommes arrivés auprès d'elle lors de cette soirée, il y avait déjà eu deux autres intervenants. On doit parler à tout le monde.» Un témoin l'aurait toutefois vue se faire agresser.

L'organisateur de l'événement a «recruté» des participants dans les écoles secondaires d'Ottawa. Vendredi, la page Facebook du Spookland mentionnait que la fête était réservée aux 16 à 21 ans. Lundi, cette mention n'y apparaissait plus, ont fait remarquer des sources.

Plusieurs autobus ont été nolisés. Pendant le trajet d'environ une heure, plusieurs drogues et beaucoup d'alcool ont été consommés. Les autobus étaient par ailleurs bondés de jeunes, trop nombreux pour la capacité du véhicule.

Lorsque les policiers et paramédics sont arrivés, ils ont découvert un adolescent couché dans le stationnement, et un autre fortement intoxiqué, sur le plancher d'un autobus. Des policiers ont rapporté qu'ils ont trouvé des jeunes «partout à terre» à leur arrivée. Six filles et trois garçons de 15 à 17 ans ont été transportés à l'hôpital pour intoxication.

L'un d'eux était toujours dans un coma éthylique, samedi. Son taux d'alcool était de six fois la limite de.08 (80mg d'alcool par 100 ml de sang) considérée lors des arrestations pour alcool au volant.

La majorité des fêtards est arrivée vers 19h. Selon le chef aux opérations de la Coopérative des paramédics de l'Outaouais, Marc Paquette, un premier véhicule ambulancier a été affecté au 448, du Mont Cascades, à 21h07. Une première personne intoxiquée a été transportée à l'hôpital.

Par la suite, ce sont sept autres ambulances qui ont été dépêchées sur les lieux pour des intoxications aux drogues et à l'alcool.

Deux alarmes incendies ont été déclenchées sans que personne ne les entende.

En plus du dérapage du Spookland, les paramédics ont répondu à 65 autres appels en d'autres endroits, dans la seule nuit du 31 octobre au 1ernovembre, entre 17h et 6h.

13 cas d'intoxication

5 accidents de la route

6 agressions physiques

6 personnes retrouvées Inconscientes

9 chutes

6 cas de douleur thoracique

7 cas de difficultés respiratoires

25 autres cas (faiblesse, AVC, malaise, problème psychiatrique,etc.)

Ldebacher@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer