Enquêtes pour crimes sexuels et 12 jeunes hospitalisés après le «Spookland»

Douze personnes, majoritairement des mineurs, ont été hospitalisées en raison... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Douze personnes, majoritairement des mineurs, ont été hospitalisées en raison d'une forte intoxication et deux enquêtes pour agression sexuelle sont ouvertes après une fête d'Halloween au Mont Cascades, dans la nuit de vendredi à samedi.

La Sécurité publique de la MRC des Collines a eu du pain sur la planche ce week-end afin de faire la lumière sur les événements qui sont survenus au «Spookland». Le corps policier confirme que deux enquêtes sont officiellement ouvertes pour des agressions sexuelles sur des filles d'âge mineur.

La première victime, âgée de 16 ans, a été retrouvée sur le site de l'événement, dévêtue et inconsciente. Elle a été transportée à l'hôpital où on a découvert qu'elle a été droguée, à son insu, au GHB.

La deuxième plainte vient d'une jeune fille de 17 ans qui aurait été touchée de façon inappropriée dans la file d'attente, à l'entrée de l'événement. Une autre fille de 16 ans a rapporté une situation semblable aux policiers, mais n'a pas encore porté plainte, selon la Sécurité publique de la MRC des Collines.

Une soirée qui a mal tourné

Une enquête est également ouverte pour déterminer les causes du déraillement de la soirée. En début de journée, dimanche, on confirmait que 12 personnes, majoritairement des mineurs, ont été transportées à l'hôpital en raison d'une forte intoxication à l'alcool et possiblement à certaines drogues.

La Sécurité publique de la MRC des Collines affirme que plusieurs participants à la fête sont arrivés sur les lieux en ayant déjà consommé de l'alcool et/ou des drogues. Environ 1000 personnes se trouvaient sur les lieux. Les policiers et les pompiers étaient sur place de 21h30 à 2h pour assurer la sécurité des gens pendant l'évacuation.

Le corps policier affirme également que les organisateurs ont ciblé des mineurs dans les écoles d'Ottawa pour trouver des participants. Sur la page Facebook du «Spookland», on mentionne que l'événement est réservé aux jeunes de 16 à 21 ans, malgré que de l'alcool était servi sur les lieux. Une section était réservée au 18 ans et plus à cet effet.

Plusieurs navettes ont également transporté les participants d'Ottawa, vers Cantley.

Sur les médias sociaux, plusieurs jeunes hommes et femmes ne se sont pas gênés pour critiquer l'organisation au lendemain de l'événement en affirmant qu'il s'agissait «de la pire soirée de leur vie», ou encore qu'ils n'y «retourneront plus jamais».

Les organisateurs réagissent

C'est l'entreprise ottavienne I'M WITH the DJ qui a organisé la soirée de vendredi. Elle souligne que plusieurs participants ont consommé avant de se rendre au Mont Cascades. 

Les organisateurs ont réfuté certaines critiques formulées sur les médias sociaux, samedi après-midi. Ils affirment que des délais plus longs que prévu à l'entrée de l'événement ont pu en frustrer quelques-uns, mais ils soutiennent qu'il s'agissait du seul accrochage au niveau logistique.

«Les autorités locales ont été mises au courant à l'avance et plusieurs branches des services d'urgence étaient sur le site. Nous n'avions rempli l'endroit au-delà de sa capacité et nous n'étions pas désorganisés. Nous regrettons toute perception ou mauvaise information qui laisse croire que nous avons toléré que des participants brisent les règles de l'événement qui est de n'avoir aucune tolérance pour la consommation d'alcool chez les mineurs, ou encore de drogues.»

La Sécurité publique de la MRC des Collines soutient que les différents intervenants collaborent aux enquêtes. Toute personne qui aurait été victime d'un crime sexuel, qui a été témoin d'un crime sexuel ou qui a des informations concernant le dérapage de l'événement peut composer le 819-459-9911 ou le 1-888-459-9911.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer