Les élèves de l'école J.-M.-Robert forcés de déménager

L'école J.M.-Robert, à St-André-Avellin.... (Jessy Laflamme, LeDroit)

Agrandir

L'école J.M.-Robert, à St-André-Avellin.

Jessy Laflamme, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les quelque 130 élèves de l'école J.-M.-Robert, à Saint-André-Avellin, suivront leurs cours au Complexe Whissell pour le reste de la semaine, à la suite de l'incendie survenu lundi soir dans la chaufferie de l'établissement.

Le brasier a été rapidement maîtrisé par les pompiers, mais les dégâts causés par la fumée, l'eau et la suie ont forcé la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) et la direction de l'école à annuler les heures de classe, mardi.

Les parents des élèves de la cinquième année du primaire à la deuxième année du secondaire qui fréquentent l'endroit ont dû garder leurs enfants à la maison pour la journée. Ceux pour qui cela n'était pas possible ont pu se tourner vers l'immeuble Providence, où un service de garde de dépannage a été exceptionnellement mis en place.

En fin d'avant-midi, mardi, la CSCV a annoncé que tous les services éducatifs offerts normalement à l'école J.-M.-Robert seront maintenant donnés au Complexe Whissell, au moins jusqu'à vendredi. Cette mesure temporaire permettra le nettoyage des lieux.

Le transport scolaire sera maintenu comme à l'habitude. Les élèves qui marchent généralement jusqu'à l'école J.-M.-Robert seront quant à eux transportés par navettes jusqu'à la salle multifonctionnelle prêtée par la municipalité. Les examens prévus à l'horaire seront reportés à la semaine prochaine.

La valeur des dégâts est toujours inconnue. Un bris mécanique au niveau de la chaudière à l'huile aménagée dans la chaufferie de l'édifice serait à l'origine des flammes.  

Le président de la CSCV, Sylvain Léger, a indiqué au Droit qu'une enquête interne allait être menée. Même si les dégâts sont loin d'être de la même ampleur, cet incendie n'est pas sans rappeler celui qui avait ravagé l'auditorium de l'école secondaire Hormisdas-Gamelin en décembre 2004.

«C'est un bris mécanique, mais on ne sait pas du tout pourquoi ça s'est passé. Nous allons tenter de trouver la cause exacte, c'est sûr. [...] Nous avons déjà eu des expériences semblables à ESHG où nous avions embauché des ingénieurs spécialisés et c'est ce que nous allons faire ici. Je ne dis pas que la cause est la même, mais on fait appel à des experts pour trouver ce qui s'est passé», a précisé M. Léger.

Ce dernier s'attend à ce que l'école J.-M.-Robert reprenne ses opérations régulières à compter de lundi prochain. En attendant, les parents sont invités à prévoir un repas froid pour le dîner de leur enfant puisqu'il n'y a pas de micro-ondes au Complexe Whissell. Les élèves devront également se vêtir chaudement puisque l'accent sera mis sur l'activité physique à l'extérieur pour les jours à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer