Le corps du caporal Cirillo transféré à Hamilton

Le convoi funèbre a quitté Ottawa en début... (CHRIS WATTIE, Reuters)

Agrandir

Le convoi funèbre a quitté Ottawa en début d'après-midi pour un périple qui devrait durer environ six heures.

CHRIS WATTIE, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Colin Perkel
La Presse Canadienne

Le corps du caporal Nathan Cirillo, tué par balle mercredi à Ottawa, était en cours de rapatriement vendredi chez lui, à Hamilton, en empruntant l'«Autoroute des héros», parcours habituel des dépouilles des militaires canadiens morts en Afghanistan.

Le convoi funèbre a quitté Ottawa en début d'après-midi pour un périple qui devrait durer environ six heures. Le corbillard empruntera un segment de l'autoroute 401, comme les convois qui ramenaient le corps des militaires morts en Afghanistan, de la base militaire aérienne de Trenton jusqu'à Toronto. À ces occasions, il n'était pas rare de voir des dizaines de citoyens massés sur les viaducs pour saluer le passage des soldats morts au combat.

Des policiers de Hamilton et des membres du régiment Argyll & Sutherland Highlanders du Canada, dont faisait partie le caporal de 24 ans, devaient escorter la dépouille du réserviste, qui a été abattu alors qu'il montait la garde devant la Tombe du soldat inconnu. Le tireur a ensuite été tué après être entré dans l'édifice du Centre du parlement.

Deux jours plus tôt, l'adjudant Patrice Vincent avait été intentionnellement happé par une voiture dans le stationnement d'un centre commercial de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il a succombé à ses blessures.

M. Cirillo devrait avoir droit à des funérailles régimentaires, probablement mardi. On ignore encore les détails des funérailles de l'adjudant Vincent, mais le ministère de la Défense a demandé aux citoyens qui seront sur le parcours du convoi funèbre du caporal Cirillo, vendredi, d'avoir une pensée pour les deux militaires tués cette semaine.

Des registres de condoléances pour les proches du caporal Cirillo ont été mis à la disposition des citoyens à Ottawa et à Hamilton, alors que les témoignages de sympathie fusent de toutes parts à la garnison des Highlanders et sur les médias sociaux.

Une campagne de souscription pour venir en aide aux proches du caporal Cirillo et de son collègue Branden Stevenson, qui montait la garde avec lui au monument d'Ottawa, avait permis de recueillir en fin de matinée vendredi près de 190 000 $, dont 100 000 $ des cinq grandes banques canadiennes, sur un objectif de 200 000 $.

Aussi en après-midi, vendredi, la garde d'honneur a été rétablie au Monument commémoratif de guerre, en présence du premier ministre Stephen Harper et de nombreux citoyens. L'état-major de la défense avait décidé de retirer cette garde d'honneur après la tragédie de mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer