Ils traversaient le pont avec 18 kilos de cannabis, le jour de l'attentat

Bien mauvaise idée que de tenter de traverser un pont surveillé par des... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien mauvaise idée que de tenter de traverser un pont surveillé par des dizaines de policiers, en pleine crise nationale, lorsqu'on transporte 18 kilos de cannabis.

Deux présumés trafiquants l'ont appris à leurs dépens, mercredi, en traversant le pont Cartier-Macdonald, quelques heures après l'attentat au Monument commémoratif de guerre  et au parlement d'Ottawa.

Le 22 octobre dernier, les policiers de la Sûreté du Québec du poste autoroutier de l'Outaouais ont procédé à l'arrestation de deux personnes relativement à une affaire de trafic de stupéfiants. Les policiers vérifiaient sans exception tous les véhicules qui sortaient d'Ottawa pour se diriger vers Gatineau.

Les policiers ont saisi plus de 18 kg de cannabis et de l'argent après avoir vérifié la voiture dans laquelle se trouvaient les deux suspects, un homme de 61 ans, de Gracefield, et un homme de 28 ans, de Salaberry-de-Valleyfield.

Ils ont été libérés avec promesse de comparaître et devront se présenter à la cour à une date ultérieure.

Bien que cette saisie était imprévue,elle demeure légaleexplique le sergent Marc Tessier, de la Sûreté du Québec. «C'est comme lorsqu'il y a un barrage contre l'alcool au volant et qu'on observe un article illégal dans une voiture.»

La SQ avait le mandat pour continuer la fouille, précise le sergent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer