Un inspecteur-chef de la police de Gatineau officiellement renvoyé

Le directeur du Service de police de la... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, Mario Harel.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'inspecteur-chef du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), Robert Filiou, est officiellement démis de ses fonctions.

Le numéro un du bureau des enquêtes criminelles a été renvoyé après un expéditif conseil municipal spécial, mardi.

Les élus se sont prononcés à l'unanimité sur la seule motion de la réunion, sans nommer qui que ce soit.

Selon certaines sources, un incident qui n'est pas un geste criminel et impliquant le policier concerné s'est produit à Trois-Rivières, plus tôt cette année. Il a par la suite été suspendu par son employeur, après avoir été contacté par les autorités trifluviennes.

Une enquête administrative a été commandée par Mario Harel. Depuis le début de l'enquête interne, le SPVG refuse de dire ce qui a pu se passer en Mauricie.

En conférence de presse, mardi après-midi, le chef de police n'a pas nommé l'officier renvoyé, prétextant des considérations juridiques.

Le policier congédié aurait utilisé des technologies de communication du SPVG sans considération pour les règles établies, utilisé un véhicule du service de police de façon excessive, profité du système d'informations policières en contravention avec la politique interne et adopté un «comportement inapproprié de nature à faire perdre la confiance du public» envers le SPVG.

L'enquête disciplinaire au sein du SPVG aurait permis à la direction de prendre connaissance de nombreux écarts de conduite, à la suite de la suspension administrative du 28 février dernier.

Plus de détails à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer