Deux femmes d'Ottawa saines et sauves après l'avalanche au Népal

Jane Van Criekinen (à gauche) et Virginia Schwartz.... (Facebook)

Agrandir

Jane Van Criekinen (à gauche) et Virginia Schwartz.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les deux randonneuses d'Ottawa portées disparues à la suite de l'avalanche au Népal, mardi, sont saines et sauves.

Virginia Schwartz a publié un message sur sa page Facebook peu avant 5h jeudi matin. «Merci à tous pour les bons mots et les prières. Nous nous éloignons en ce moment à pied de la zone d'avalanche.»

Elle et son amie, Jane Van Criekingen, se trouvent présentement dans la région de Manang et planifient être à Pokhara d'ici trois à quatre jours.

Les deux Ottaviennes faisaient partie d'un groupe de près de 200 randonneurs quand des avalanches et de violents blizzards ont balayé le centre du Népal mardi et mercredi. Au moins 27 personnes sont mortes, dont quatre Canadiens.

Aux dernières nouvelles, Schwartz et Van Criekingen campaient à environ 3800 mètres d'altitude et se trouvaient en sécurité. Les deux Ottaviennes s'assurent également de passer le mot à tous ceux qu'elles croisent de contacter leurs proches pour les rassurer.

Sylvie Millette et François Bellemare, un couple de L'Orignal dans l'Est ontarien, ont aussi survécu à l'avalanche.

Victimes québécoises

Un porte-parole de l'agence Terra Ultima de Montréal, qui se spécialise dans les voyages en montagne, a confirmé que trois Québécoises - deux femmes dans la cinquantaine et une autre femme dans la trentaine - avaient péri dans l'accident.

Les Québécoises Sylvie Marois et Geneviève Adam font partie des victimes des avalanches qui ont frappé le secteur du mont Annapurna, au Népal. Une troisième femme, dans la cinquantaine, a été emportée. Son mari et deux autres adeptes de la marche en montagne qui faisaient partie du groupe mis sur pied par l'agence Terra Ultima sont sains et saufs.

La grande famille que forment les guides de montagne québécois a perdu sa «mère professionnelle» en Sylvie Marois.

«Elle n'avait pas d'enfants biologiques, mais environ 200 enfants dans notre domaine», a résumé, jeudi, son collègue et ancien élève du Cégep Saint-Laurent, Alexandre Robert.

Une survivante, Sonia Lévêque, a livré un récit bouleversant des événements en entrevue sur les ondes de RDI jeudi matin.

«Nous (son conjoint et elle) avons été emportés sur une dizaine de mètres. Nous avons été ensevelis jusqu'à la taille. Nous avons été très chanceux. Mais nos amis en avant et en arrière ont été emportés», a relaté la randonneuse.

Recherches interrompues

Des secouristes à bord d'hélicoptères militaires ont secouru jeudi des dizaines de randonneurs et récupéré au moins dix corps. Les autorités du Népal ont toutefois interrompu momentanément les recherches en raison de la mauvaise visibilité dans les districts de Manang et de Mustang.

Les recherches doivent reprendre vendredi pour tenter de repérer les dizaines de randonneurs étrangers, dont plusieurs Canadiens, qui manquent toujours à l'appel à la suite des intempéries des derniers jours.

L'avalanche qui a emporté le groupe du Québec est survenue à Phu, dans le nord du pays.

Le gouvernement canadien, par l'entremise de son consulat à Katmandou, la capitale du Népal, compte porter assistance aux citoyens du Canada se trouvant dans la région.

L'agence Terra Ultima a pour sa part signalé jeudi que l'un de ses représentants québécois se trouvait actuellement sur place pour assurer un soutien aux voyageurs en compagnie d'un représentant du gouvernement canadien.

«Aucun effort n'est épargné pour retrouver les randonneurs qui manquent à l'appel», a écrit l'agence de voyages dans un communiqué.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et sa ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, ont assuré les familles et les proches du soutien du gouvernement.

«Nos pensées vont aux proches des randonneurs. Nous sommes tous sous le choc de l'événement qui s'est produit au Népal», a déclaré le premier ministre.

Avec La Presse et La Presse Canadienne 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer