Les hôteliers de l'Outaouais se regroupent

La présidente du Regroupement des hôteliers de l'Outaouais,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La présidente du Regroupement des hôteliers de l'Outaouais, Ginette Blanchette.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Les hôteliers de la région de l'Outaouais se regroupent et se retirent de l'Association des hôteliers d'Ottawa-Gatineau, une organisation trop ontarienne à leur goût.

Lancé officiellement hier après-midi, le Regroupement des hôteliers de l'Outaouais s'adresse aux hôtels de 25 chambres et plus qui sont cotés au moins «trois étoiles» par la Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ). Une vingtaine d'hôtels en sont membres présentement, mais la présidente, Ginette Blanchette, espère en regrouper un plus grand nombre au cours des prochains mois.

«Nous faisions partie de l'Association des hôtels d'Ottawa-Gatineau, mais cette association ne traite que des dossiers touchant leurs relations avec le gouvernement de l'Ontario et la Ville d'Ottawa. Nous ne nous retrouvions plus là-dedans et nous avons décidé de former notre propre association du côté de l'Outaouais. L'industrie hôtelière vit présentement de grands défis. Le retrait de certaines grandes activités comme le Tournoi de hockey midget Kiwanis nous ont fait mal, mais on se maintient tout de même. Plusieurs hôtels ont complété des rénovations majeures de façon à augmenter la qualité des services offerts à leur clientèle. Ici, au Ramada Plaza Manoir du Casino, nous avons rénové les salles de bain et changé les tapis, l'hôtel Four Points a mis quelques millions de dollars en rénovations aussi, tout comme le Crowne Plaza», a expliqué MmeBlanchette.

Le Regroupement des hôteliers de l'Outaouais ne comprendra pas que des établissements de la région urbaine de Gatineau, mais de toute la région. L'Auberge des Draveurs de Maniwaki, en fait d'ailleurs partie.

Selon la présidente de Tourisme Outaouais, Louise Boudrias, il est important que l'industrie hôtelière de l'Outaouais unisse se force pour améliorer ses services et pour offrir de la formation aux employés. Pour sa part, le maire de Gatineau, Marc Bureau, a soutenu que le projet Destination Gatineau accroîtra l'affluence touristique dans la région et entraînera des retombées touristiques de 170 millions$ par année, à compter de 2017. «Destination Gatineau devrait donner un nouveau souffle à l'industrie hôtelière de la région», a fait valoir le maire Bureau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer