La Ville d'Ottawa vient en aide aux sans-abri

Le conseil municipal d'Ottawa a décidé de débloquer 50000$ de ses réserves... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseil municipal d'Ottawa a décidé de débloquer 50000$ de ses réserves d'urgence afin de venir en aide à des fournisseurs de programmes de jour pour les sans-abri, victimes de compressions financières du gouvernement fédéral.

«L'objectif n'est pas de combler entièrement les fonds perdus à la suite de ces changements, a signalé Catherine McKenney, conseillère dans Somerset qui a proposé l'initiative. Cette somme, allouée une seule fois, vise à maintenir la viabilité opérationnelle de ces agences pendant la transition de leurs programmes vers une nouvelle réalité.»

Après avoir offert un financement stable à de tels organismes depuis 2000, le gouvernement fédéral a décidé de changer son approche pour cette clientèle.

Il mise désormais sur une stratégie pour loger les sans-abri plutôt que leur donner des refuges temporaires.

Lors du dernier exercice budgétaire, plusieurs intervenants sociaux avaient imploré les élus d'Ottawa d'injecter des fonds dans des centres d'accueil aux prises avec ce nouveau manque à gagner. Le Centre Shawenjeagamik, situé au 510, rue Rideau, avait particulièrement retenu l'attention. L'endroit offre une kyrielle de services aux itinérants autochtones. Il doit cependant fermer ses portes mardi prochain, lui qui est strictement financé par des fonds fédéraux.

«Seules les agences qui offrent déjà des programmes de jour pour la Ville seront admissibles pour l'octroi de ces nouvelles sommes. Le 510 rue Rideau n'en est pas un», a précisé Mme McKenney

Jfduags@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer