La fin de Target affecte déjà Cornwall

Les effets de l'annonce de la fermeture des succursales canadiennes de Target,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les effets de l'annonce de la fermeture des succursales canadiennes de Target, la semaine dernière, n'a pas tardé à se faire sentir à Cornwall. Une première vague de mise à pied a été annoncée à l'interne, selon ce qu'a appris LeDroit.

Des employés du centre de distribution du géant du commerce au détail auraient déjà reçu des avis de congédiement. Ni l'entreprise Eleven Points Logistics, qui administre le centre de distribution installé à Cornwall depuis 2013, ni la municipalité n'ont cependant confirmé cette information.

Le centre situé non loin de la frontière canado-américaine emploie quelque 350 employés.

Le mystère plane toujours sur ce qui attend les travailleurs, mais la municipalité s'attend à ce que l'économie locale soit éprouvée.

«Target a annoncé la semaine dernière qu'elle se retirait du marché canadien; le centre de distribution dessert toutes les succursales de l'est du pays. Rien ne nous a encore été confirmé, mais il faut se rendre à l'évidence. Un plus un égale deux...», résume Marc Boileau, directeur du développement économique à la Ville de Cornwall.

Le nombre d'employés mis à pied n'a pas été dévoilé, pas plus que la date de mise en application du processus.

Le centre de distribution exploité par Eleven Points Logistics, un sous-traitant de Target, occupe plus d'un million de pieds carrés dans le parc industriel de la municipalité et génère plus de 4 millions$ par an en revenus fonciers.

Le conseil municipal devra donc examiner les options disponibles pour garder ce centre ultramoderne en activité.

«On a maintenant deux gros dossiers à gérer», explique la conseillère municipale Bernadette Clément. «Il y aura entre 300 et 350 membres de notre communauté mis à pied, c'est notre priorité. Nous n'avons pas toutes les réponses actuellement, mais nous devons préparer des solutions.»

«Et ensuite, il y a cette installation ultramoderne. Nous devrons déterminer ce qu'on doit en faire. [...] Le parc industriel de Cornwall est bien situé, alors il y a de l'espoir», conclut-elle.

Sbgauthier@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer