Clarence-Rockland tourne la page

Le nouveau maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, prête... (Samuel Blais-Gauthier, LeDroit)

Agrandir

Le nouveau maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, prête serment devant Me Richard J. Houle.

Samuel Blais-Gauthier, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une page s'est tournée à Clarence-Rockland, hier soir, lors de l'assermentation du nouveau conseil municipal.

«On recommence en blanc, et cette fois avec de beaux titres (dans les journaux)», a lancé le nouveau maire de la Cité, Guy Desjardins.

La cérémonie marquait un point final à une saga de quatre ans marquée par la fracture, la dissension et les querelles au sein du conseil municipal, espère le nouveau maire.

M. Desjardins a livré un discours empreint de positivisme, disant avoir espoir en sa nouvelle «équipe».

«Nous formons un conseil et une équipe fantastique formée de jeunes et de vieux bucks. Nous sommes bien représentés. Nous avons à la table du conseil Jean-Marc Lalonde, un homme d'expérience qui a travaillé autant à Queen's Park, aux Comtés unis, qu'aux côtés du maire d'Ottawa Jim Watson. C'est un atout. Nous avons aussi autour de la table un ingénieur et un policier. C'est de l'expertise qui est très bonne pour nous», a commenté le maire Guy Desjardins.

Rencontre dès ce soir

M. Desjardins a déclaré ne pas avoir une minute à perdre. Une toute première rencontre publique aura d'ailleurs lieu ce soir où il sera question du budget et des frais de développement.

«On se met au travail dès maintenant. Même que les nouveaux élus sont comme des chevaux de course qui attendent le signal de départ. Nous voulons boucler le budget le plus tôt possible pour faire des économies et nous voulons aussi nous attaquer à la question des frais de développement. Un entrepreneur me disait dernièrement qu'il faudrait oublier le développement et la construction à Clarence-Rockland si nous continuons dans la voie proposée sous l'ancien conseil», note M. Desjardins.

Le nouveau conseil de Clarence-Rockland est formé de sept nouveaux visages sur neuf élus.

La conseillère Diane Choinière est la seule conseillère a avoir été reconduite. Mme Choinière était associée à l'ancien maire controversé Marcel Guibord. Mme Choinière, M. Guibord ainsi que le conseiller sortant Guy Félio ont été accusés d'abus de confiance dans une même cause au cours de leur récent mandat. Leur culpabilité n'a toutefois pas été démontrée.

C'est une conseillère sereine et prête à travailler en équipe qui s'est présentée, hier.

«Les compétences de chacun sont très diversifiées. Ça va être très intéressant et enrichissant de travailler avec une équipe qui a cette expertise», a commenté Mme Choinière.

L'ancien maire de Rockland et ex-député provincial de Glengarry-Prescott et Russell, Jean-Marc Lalonde, élu au poste de conseiller, s'est également montré optimiste.

«Je suis confiant que nous allons savoir travailler en équipe. J'ai pu constater le sérieux et le professionnalisme des membres du nouveau conseil lors des séances de formation», a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer