Un hôtel associé à Trump passe à des intérêts gatinois

Le Conrad Fort Lauderdale Beach devient un des... (Courtoisie)

Agrandir

Le Conrad Fort Lauderdale Beach devient un des fleurons du groupe Heafey.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'homme d'affaires gatinois Pierre Heafey est au centre de bien des discussions dans le milieu immobilier de la Floride, depuis quelques jours. Sa firme, le Groupe Heafey, vient de conclure une importante transaction de près de 100 millions $ pour acquérir un luxueux complexe hôtelier, dont les problèmes légaux ont contribué, il y a quelques années, à miner la réputation du milliardaire maintenant président désigné, Donald Trump.

Construit en 2009 et d'abord connu sous le nom de Trump International Hotel & Tower, ce vaste complexe de 24 étages comprenant 290 unités, situé en bordure de la plage de Fort Lauderdale, se nomme maintenant le Conrad Fort Lauderdale Beach. 

L'immeuble a fait l'objet de nombreux litiges juridiques au fil des ans, si bien qu'il n'est toujours pas ouvert. En 2013, la firme Orchestra Hotels & Resorts en avait fait l'acquisition pour la somme de 115 millions $, en prévoyant y dépenser une quarantaine de millions de dollars pour en achever la construction, mais des dépassements de coûts ont nui au projet. 

Dans une très rare entrevue accordée aux médias, lundi, Pierre Heafey a confié au Droit que des négociations ardues s'étendant sur près de six mois ont été nécessaires pour mener à bien cette transaction.

Le président du Groupe Heafey, Pierre Heafey... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Le président du Groupe Heafey, Pierre Heafey

Courtoisie

« Les propriétaires actuels avaient des problèmes financiers, a-t-il mentionné. Ça nous a pris beaucoup de négociations avec les créanciers hypothécaires et les sous-traitants qui n'avaient pas été payés. C'est un immeuble qui vaut 200 millions $, qu'on a payé 100 millions $. Nous allons y investir entre 35 et 50 millions $ pour compléter la finition et le meubler. Nous estimons que Fort Lauderdale est un bon marché. Cet hôtel est situé sur le bord de la plage. Pour nous, il s'agit d'un investissement sécuritaire, surtout que l'hôtel sera administré par la firme Hilton, avec qui nous avons déjà de bons liens. Ce sera l'hôtel le plus luxueux de Fort Lauderdale. Nous sommes convaincus d'avoir de bons résultats avec cette acquisition. »

Le Conrad Fort Lauderdale Beach est une propriété de type condominium-hôtel, explique Pierre Heafey. « Les gens qui achètent ce type de propriété sont souvent de l'extérieur, de la région de New York ou du Canada, dit-il. Ils résident dans leurs condos pendant trois ou quatre mois par année pour ensuite le louer comme chambre d'hôtel le reste de l'année, afin d'en retirer un revenu. »

L'ouverture de l'hôtel est maintenant prévue quelque part en 2017. Le prix des unités variera de 400 000 $ à plus de 1 million $. 

Même si cet hôtel de luxe a déjà porté son nom, les tribunaux ont reconnu que le président désigné des États-Unis n'a jamais été impliqué dans la construction ou la gestion du projet du Trump International Hotel & Resorts, rapporte The Real Deal, une publication spécialisée dans le secteur de l'immobilier du sud de la Floride. 

Donald Trump avait autorisé le promoteur de l'époque à utiliser son nom pour donner de la prestance à son projet. 

Les difficultés rencontrées par cet ancien promoteur avaient ensuite poussé le milliardaire à entamer et mené à bien des procédures juridiques afin d'éviter toutes éventuelles poursuites dans ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer