Les coops d'habitation se lèvent les manches

La fédération pourra outiller les coops, explique Raphaël... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

La fédération pourra outiller les coops, explique Raphaël Déry, coordonnateur régional de la Confédération québécoise des coopératives d'habitation.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après de nombreuses années de démobilisation, un vent de dynamisme souffle de nouveau sur le milieu des coopératives d'habitation dans la région. LeDroit a appris que le milieu coopératif fondera officiellement, samedi, une nouvelle fédération régionale des coopératives d'habitation, une structure qui était absente de la région depuis 2008.

La création de la Fédération intercoopérative en habitation de l'Outaouais (FIHAB) permettra au milieu des coopératives de se réapproprier un outil essentiel à leur fonctionnement, explique Raphaël Déry, coordonnateur régional de la Confédération québécoise des coopératives d'habitation. 

« L'absence d'une fédération régionale pendant plus de huit ans a eu un impact en termes de mobilisation, dit-il. Il s'est créé très peu de coopératives d'habitation dans la région au cours des dernières années, alors que l'Outaouais est un laboratoire extraordinaire en économie sociale dans plein d'autres domaines. En habitation, il y a une stagnation. » 

Selon M. Déry, cette situation a pu mener certaines des coopératives d'habitation à vendre leurs actifs à Habitations de l'Outaouais métropolitain (HOM), le bras immobilier de l'Office municipal d'habitation (OMH). 

« Quand la coopérative est devenue un fardeau plutôt qu'un moyen d'élever notre condition, c'est là qu'on peut avoir envie de laisser tomber », admet M. Déry. 

La nouvelle fédération viendra aussi combler un manque flagrant d'outils destinés aux coops d'habitation. « La fédération aura une expertise régionale, elle pourra faire de l'animation de conseil d'administration, de la gestion immobilière et financière et offrir de la formation », explique M. Déry.

La présidente de la coopérative d'habitation Arc-en-ciel, Lorraine Carpentier, abonde dans le même sens. « Ça va donner beaucoup d'aide aux membres des c.a., dit-elle. Depuis 2008, on devait se débrouiller seuls. »

La présidente de la commission permanente sur l'habitation de Gatineau, Myriam Nadeau, voit la fondation de cette fédération comme un signe de mobilisation dans le milieu. M. Déry ajoute que des projets de nouvelles coopératives sont déjà dans les cartons et que le milieu travaille actuellement à développer un nouveau modèle d'affaires qui sera complètement autonome de la Société d'habitation du Québec.

« Il y a beaucoup de condominiums qui se construisent dans le centre-ville, mais il faut aussi de la place pour de la mixité sociale. Il y a des solutions que nous pouvons apporter comme coopérants, mais encore faut-il que nous soyons organisés et structurés. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer