L'Outaouais sur la bonne voie

L'étude publiée par le Service des études économiques... (Archives)

Agrandir

L'étude publiée par le Service des études économiques du Mouvement des Caisses Desjardins fait valoir le projet de développement résidentiel Zibi comme un vecteur d'investissements.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré une croissance sous la moyenne provinciale, l'économie de l'Outaouais devrait connaître une embellie au terme de l'exercice 2016-2017. Des investissements majeurs, une légère croissance du PIB et un taux de chômage appelé à fléchir sont notamment à prévoir dans la région au cours de l'année à venir.

C'est ce que révèle la plus récente étude régionale publiée par le Service des études économiques du Mouvement des Caisses Desjardins, laquelle a été élaborée à partir de diverses sources gouvernementales et privées.

« Plusieurs facteurs positifs permettront à l'économie outaouaise de s'accélérer en regard de 2015, dont le dynamisme attendu au chapitre des investissements, ce qui permettra notamment à l'emploi de se maintenir en territoire positif », peut-on lire dans le bulletin dévoilé lundi par le mouvement de coopératives d'épargne.

L'étude de perspectives prévoit entre autres une croissance du PIB de 2,3 % en 2016 et de 3,4 % en 2017 pour la région, soit des résultats légèrement sous la moyenne provinciale. Dans l'ensemble du Québec, la hausse du PIB sera de 2,5 % cette année et de 3,6 % en 2017. Le PIB nominal de l'Outaouais a atteint 11,9 millions de dollars en 2015.

Secteur par secteur

Le secteur des services sera notamment en expansion dans les années à venir en étant soutenu par l'accroissement démographique et la hausse du revenu personnel disponible par habitant qui se chiffrera en moyenne à 26 638 $ à la fin 2017, comparativement à 25 454 $ en 2015.

Le secteur manufacturier devrait également profiter de l'amélioration attendue de la conjoncture américaine et de la faiblesse du dollar canadien, une combinaison de facteurs qui mènera à une hausse des exportations.

Les secteurs agroalimentaire, de la construction, du tourisme, de l'administration publique et de l'industrie forestière bénéficieront aussi d'un contexte favorable. C'est au niveau du secteur de bois d'oeuvre en particulier que la situation pourrait être problématique, en raison des problèmes d'approvisionnement en bois. 

« Le contexte restera difficile dans le secteur des pâtes et papiers, car l'industrie demeurera sous pression en raison notamment de la poursuite à la baisse de la demande pour plusieurs types de papier traditionnel », est-il inscrit dans le document.

Investissements de 905 M$

Les courbes d'analyse laissent par ailleurs présager des investissements de 905 millions de dollars en Outaouais d'ici la fin 2017, ce qui correspond à la moyenne des trois dernières années. 

« On note, entre autres, les investissements publics en infrastructure annoncés par le gouvernement fédéral, les travaux routiers, la rénovation et l'ajout d'écoles. De plus, deux importants développements résidentiels sont en voie de réalisation, soit ceux du Domaine du Vieux-Port et du projet Zibi », fait valoir l'étude de Desjardins qui met aussi en lumière les chantiers du projet Ambassade Champlain, de la Place des Peuple et du prolongement du Rapibus vers l'ouest comme étant de futurs vecteurs d'investissements.

Le contexte anticipé devrait permettre une légère réduction du taux de chômage dans la région. L'étude avance que celui-ci atteindra 7,2 % en 2016 et 6,9 % en 2017. 

« L'Outaouais conservera vraisemblablement un taux de chômage quelque peu inférieur à celui du Québec qui devrait se chiffrer à 7,5 % cette année et à 7,2 % l'an prochain. »

Au point de vue démographique, le vieillissement de la population et les nombreux départs à la retraite représenteront un défi de taille pour le développement économique ces prochaines années. Toutefois, la région bénéficiera d'une croissance démographique soutenue qui fera passer la population de 385 310 (2014) à 398 066 habitants au terme de 2017. Seule la MRC de Pontiac verra sa population décroître au fil des prochaines années.

« La hausse de la population atteindra 5,4 % en Outaouais de 2016 à 2021, alors que celle de la moyenne provinciale se chiffrera à 3,8 % », précise le rapport du Mouvement des Caisses Desjardins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer