La revente immobilière se porte bien

Le marché de la revente immobilière poursuit sur sa lancée. La Chambre... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le marché de la revente immobilière poursuit sur sa lancée. La Chambre immobilière de l'Outaouais (CIO) enregistre une augmentation des ventes toutes catégories confondues de 25% pour le mois d'avril.

Un total de 451 ventes se sont concluent au cours du dernier mois, comparativement à 360 en avril 2015.

«Ces statistiques sont positives pour notre région et elles démontrent le dynamisme du secteur immobilier en comparaison aux autres régions du Québec, écrit la CIO dans un communiqué. Pour vendre ou acheter, c'est le temps d'agir considérant l'excellent résultat du marché immobilier de la revente en Outaouais.»

Le marché de la revente résidentiel a fluctué de 26% entre avril 2015 et pour la même période en 2016. La plus forte hausse touche les maisons unifamiliales, avec 357 ventes comparativement à 280 l'année précédente. Le prix médian de ces propriétés se situe à 232 500$, une progression de 2%.

Pour leur part, les copropriétés ont connu une augmentation moins marquée de 9%, passant de 45 à 49 ventes. Le prix médian des condos a chuté de 9%.

Huit «plex» (de deux à cinq logements) de plus ont été vendus en 2016, pour un total de 28. Leur prix médian est demeuré stable. 

Au chapitre des nouvelles inscriptions, la CIO enregistre une légère baisse, alors que 893 résidences ont été mises en vente en avril dernier, soit 17 de moins qu'en 2015.

Le marché de l'immobilier comptait 4549 inscriptions en vigueur à la fin du mois d'avril cette année. Le volume des ventes s'établissait à 19 239 397$, une variation de 27%, comparativement au mois d'avril 2015.

Gatineau a commencé le remboursement de frais de croissance

La Ville de Gatineau a débuté le remboursement des quelque 11 millions $ perçus illégalement aux promoteurs par le biais des frais de croissance.

Les promoteurs qui poursuivaient la Ville et qui ont eu gain de cause en Cour supérieure, il y a quelques semaines, ont été les premiers à ravoir leur argent. Une première tranche de 4,3 millions $ a déjà été transmise aux procureurs qui représentaient l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) et différents promoteurs.

«La Ville est présentement à analyser chacun des dossiers des autres entreprises et organismes, et ce, à leur juste valeur, afin de déterminer les montants pouvant être remboursés, a indiqué Nancy Villeneuve, porte-parole de la Ville de Gatineau. Des lettres détaillées ont d'ailleurs été transmises aux différentes entreprises, les informant du jugement et de l'intention de la Ville de les rembourser. Le paiement s'accompagnera de la signature d'une quittance confirmant la réception du montant remboursé.»

- Mathieu Bélanger, LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer