NordiaSoft reçoit un coup de pouce du fédéral

Les logiciels de l'entreprise dirigée par Steve Bernier... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les logiciels de l'entreprise dirigée par Steve Bernier permettent de repousser les limites d'utilisation de nombreux appareils à usage unique.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'entreprise technologique gatinoise NordiaSoft vient d'obtenir une aide financière remboursable de 155 000$ du gouvernement fédéral pour soutenir ses efforts de commercialisation et de nouveaux partenariats sur la scène internationale.

C'est le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, qui en a fait l'annonce mercredi dans les locaux de l'entreprise de la rue Jean-Proulx. 

«Nous sommes dans une course contre la montre pour la technologie. Et cette aide tombe à point, car elle va nous permettre de participer à des conférences spécialisées et à des foires commerciales, faire de la publicité et développer notre site web», a indiqué le président de NordiaSoft, Steve Bernier.

La technologie a été développée dans le cadre d'un essaimage du Centre de recherche sur les communications Canada (CRC) où le travail a débuté en 1999.

NordiaSoft a été fondée en 2013 à la suite d'un transfert de la technologie et la mutation de six employés spécialisés du CRC.

Aujourd'hui, l'entreprise emploie 12 personnes à Gatineau et deux à son nouveau bureau en Inde. Deux autres employés devraient s'ajouter prochainement.

Les employés sont issus de six différents pays, une fierté pour l'entreprise qui doit concurrencer à l'échelle de la planète. 

L'entreprise développe des solutions logicielles pour le développement de systèmes et d'applications complexes dans le domaine des télécommunications, de la robotique, des transports et de l'aéronautique.

Walkie-talkie et cellulaire

Les logiciels de l'entreprise permettent de repousser les limites d'utilisation de nombreux appareils à usage unique, particulièrement dans le domaine des communications.

Il permet notamment la communication entre un walkie-talkie et un cellulaire, ou entre diverses plateformes matérielles, ce qui était impossible auparavant. 

«Avec notre logiciel, il y a toutes sortes de configurations possibles. Par exemple, les militaires canadiens pourraient parler avec les militaires britanniques même s'ils n'ont pas les mêmes systèmes de communications», a expliqué M. Bernier.

NordiaSoft a déjà établi un partenariat avec l'entreprise britannique Cobham pour un logiciel qui permet diverses configurations à un appareil servant à effectuer des tests, une technologie qui, de l'avis de M. Bernier, promet beaucoup dans un marché où les compétiteurs sont restreints, mais où les choses progressent très rapidement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer