L'immobilier prend du mieux en Outaouais

En tout, 343 propriétés ont été vendues en... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

En tout, 343 propriétés ont été vendues en février 2016, comparativement à 228 pour la même période l'an dernier.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le marché de la revente résidentielle en Outaouais a observé une augmentation de 50% des ventes depuis la même période l'an dernier, révèlent les chiffres de la Chambre immobilière de l'Outaouais.

Pas moins de 343 propriétés ont été vendues en février 2016, alors qu'on en comptait 228 au même mois de l'année précédente. Ces achats sont concentrés dans la zone urbaine de Gatineau.

Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les courtiers, alors que la Chambre immobilière de l'Outaouais avait calculé un bilan à la baisse pendant plusieurs années avant que le vent tourne en 2015.

Le président de la chambre, Stéphane Bisson, attribue cette hausse en bonne partie à la hausse de la sécurité des emplois dans la fonction publique fédérale. 

«On a un gouvernement libéral du côté d'Ottawa qui investit beaucoup plus que d'autres gouvernements, et qui a tendance à créer plus d'emplois. Donc, nécessairement, si on n'a pas besoin de perdre notre emploi, on va se lancer dans des achats importants, comme un véhicule ou une maison», explique-t-il.

La construction d'un nouvel édifice pour abriter Élections Canada sur la rue Victoria, dans le secteur Hull, et l'embauche de nouveaux employés chez Statistique Canada logés dans leurs bureaux du parc technologique des Hautes-Plaines sont deux exemples de création d'emplois qui ont incité des fonctionnaires à s'établir à Gatineau.

Dans la même veine, du côté du secteur privé, quelque 400 employés d'Énergie renouvelable Brookfield ont déménagé cette année dans un immeuble au centre-ville de Gatineau.

Autres raisons: les prix stables des propriétés et les taux hypothécaires historiquement bas, qi ont contribué à faire du début de 2016 un moment favorable pour investir dans l'immobilier.

Stéphane Bisson a bon espoir de voir le nombre de ventes s'accroître de 7 ou 8% au courant du reste de l'année. «Tous les éléments sont reliés pour faire de 2016 une année exceptionnelle, et les statistiques dévoilées jeudi viennent confirmer mes dires.»

Le PIB réel en hausse à Ottawa-Gatineau

Le produit intérieur brut (PIB) réel d'Ottawa-Gatineau devrait augmenter de 1,7% cette année, révèlent des chiffres du Conference Board du Canada.

Une augmentation de 1% s'est déjà produite en 2015.

Selon le centre des études municipales, Ottawa-Gatineau connaîtrait sa plus forte croissance depuis des années, entre autres grâce à des perspectives optimistes en ce qui concerne la fonction publique fédérale.

Entre 2012 et 2015, l'augmentation moyenne du PIB réel de la région de la capitale nationale était de 0,7%, alors que le gouvernement fédéral visait à éliminer le déficit en imposant des compressions dans les budgets de ses départements. Or, le nouveau gouvernement élu en octobre dernier compte accuser des déficits pour stimuler l'économie en visant les infrastructures plutôt que les dépenses générales, ce qui devrait limiter les impacts sur la région, estime le Conference Board du Canada.

Les dépenses dans l'administration publique devraient augmenter de 0,3% cette année, après avoir été réduites pendant quatre années consécutives.

L'économie régionale bénéficierait de la construction d'infrastructures, notamment du projet de train léger d'Ottawa, d'une valeur de 2,1 milliards $. Les secteurs de la technologie donnent aussi espoir d'un regain économique, notamment grâce aux compagnies Kinaxis et Shopify. 

La croissance des emplois se limitera à 0,6% cette année, de façon similaire à l'augmentation de 0,7% de l'année dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer