L'argument économique à l'accueil de réfugiés

Une famille de réfugiés syriens... (Archives AFP)

Agrandir

Une famille de réfugiés syriens

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le président de la Chambre de commerce de Gatineau, Antoine Normand, n'a jamais eu peur de faire connaître son opinion, même quand le sujet est controversé. Samedi, au Gala Excelor, il a offert un court plaidoyer pour l'accueil des réfugiés.

«Économiquement, on a besoin de cette immigration parce qu'on ne fait plus assez de bébés. On a besoin de main-d'oeuvre et de nouveaux entrepreneurs pour maintenir la croissance du PIB et être assez de monde pour payer les retraites des baby-boomers.»

Le député d'Hull-Aylmer, Greg Fergus, à la fin du discours s'est levé d'un bond pour serrer la main de M. Normand et le remercier de ses propos.

Son gouvernement prône l'accueil rapide de réfugiés syriens, mais sa famille est également issue de l'immigration, a-t-il expliqué au Droit.

Antoine Normand a quant à lui expliqué qu'il tenait à rappeler qu'au-delà des enjeux de sécurité humanitaire, il y a également des arguments économiques favorables à l'accueil de réfugiés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer