Brigil s'associe à l'architecte du Musée de l'histoire

L'architecte Douglas Cardinal et le président de Brigil,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'architecte Douglas Cardinal et le président de Brigil, Gilles Desjardins

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le groupe Brigil recrute dans la cour des grands pour la réalisation de son projet Place des peuples.

L'architecte de renommée internationale - et concepteur du Musée canadien de l'histoire -, Douglas Cardinal, ajoutera sa touche au design des deux tours que souhaite ériger le promoteur Gilles Desjardins au centre-ville de Gatineau.

Mercredi matin, l'entreprise a annoncé en conférence de presse qu'une entente de partenariat avec M. Cardinal et la firme NEUF avait été conclue.

Né en 1934 à Calgary, M. Cardinal est détenteur de 18 doctorats honorifiques et de plusieurs médailles d'or pour l'architecture au Canada et en Russie, en plus d'être récipiendaire d'un prix de l'UNESCO pour le meilleur village durable. Il a également été fait officier de l'Ordre du Canada.

«Nous avions déjà un concept qui était très spectaculaire. Avec l'arrivée de M. Cardinal, je suis convaincu qu'on va pouvoir faire un projet avec une signature internationale», a déclaré le président de Brigil, Gilles Desjardins, soulignant au passage que ce nouveau partenaire allait venir ajouter sa touche de «Picasso» au croquis final.

Une vision «en hauteur»

Il y a près de 30 ans, lors de l'élaboration de l'édifice connu jusqu'à tout récemment comme le Musée canadien des civilisations, M. Cardinal avait déjà prévu que le bâtiment puisse un jour être vu de haut. Le toit du musée, qu'on ne peut apercevoir à la hauteur du sol, contient d'ailleurs des éléments «sculpturaux».

L'architecte Douglas Cardinal a entre autres conçu le Musée... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

L'architecte Douglas Cardinal a entre autres conçu le Musée canadien de l'histoire.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

«J'ai dessiné le musée en pensant que les bâtiments autour seraient un jour en hauteur et qu'on pourrait y apprécier la vue incroyable de la rivière des Outaouais et du parlement. Pour moi, c'est une merveilleuse opportunité de reprendre cette vision que j'ai eue il y a 30 ans et de la rendre possible», a indiqué l'architecte.

Le chantier anticipé de la Place des peuples, dont l'investissement prévu se chiffre à 400 millions $, prévoit l'érection de deux tours de 35 et 55 étages au 61 et 77, rue Laurier, en face du Musée canadien de l'histoire.

Brigil n'a cependant pas encore obtenu l'approbation de la Ville de Gatineau pour aller de l'avant puisque le zonage dans ce secteur ne permet pas d'ériger un immeuble de plus de trois étages. La demande pour le changement de zonage doit être déposée cet automne. D'après les estimations, la construction de la Place des peuples devrait rapporter 8,1 millions $ en impôts fonciers à la Ville de Gatineau.

Le groupe Brigil dévoilera dans les prochaines semaines le nouveau concept architectural. M. Desjardins a affirmé mercredi qu'il espérait que les croquis finaux soient prêts à temps pour le 15 octobre, date du 30e anniversaire de fondation de l'entreprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer