Un plan qui laisse les élus plutôt tièdes

L'aéroport de Gatineau.... (Archives, LeDroit)

Agrandir

L'aéroport de Gatineau.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La direction de l'Aéroport de Gatineau a finalement présenté son plan de relance au conseil municipal, hier après-midi. L'exercice s'est cependant tenu à huis clos. Les détails ne devraient pas être connus avant le retour des vacances estivales.

Selon nos informations, la réception réservée au plan de relance par les élus n'a pas été très positive.

Ce fut un accouchement difficile pour le comité de relance de l'aéroport qui s'était fait dire de refaire ses devoirs après une première ébauche en novembre dernier. Encore hier, à quelques minutes de la présentation du plan, les principaux acteurs ne semblaient pas débordants d'enthousiasme. «On va voir comment les collègues vont réagir», a lancé le président de l'aéroport, le conseiller Jean Lessard. Ce plan de relance doit permettre de faire de l'aéroport un véritable outil de développement économique.

Plus d'argent de la Ville

Le directeur général de l'aéroport, Gaston Cloutier, n'a pas voulu dévoiler les détails du plan de relance. Il a toutefois précisé qu'il s'attendait à ce que la Ville augmente sa participation financière dans ses installations aéroportuaires. En 2014, la Ville a épongé un déficit de 585000$. En 2013, la contribution de la Ville avait atteint 775000$.

«La participation de la Ville dans ce plan de relance est absolument importante, a-t-il insisté. La Ville doit être totalement et directement impliquée dans tous les efforts de développement de l'aéroport. On demande un certain montant d'argent parce que rien ne se fait gratuitement et certains efforts coûtent des sous. On travaille toujours sur des projets pour attirer des entreprises et des organisations liées au développement de l'aéroport. Nous n'avons rien de concret en ce moment, mais il faut faire quelque chose de différent pour avoir quelque chose de concret.»

Se gardant bien de se compromettre sur un appui financier plus important de la Ville, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a indiqué vouloir d'abord analyser le plan de relance. «On va l'étudier, y réfléchir, et le plan de relance avec lequel on sera d'accord sera rendu public, a-t-il dit. Ensuite, on verra s'il y a d'autres investissements de la Ville.»

Mabelanger@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer