Antoine Normand contesté

Le président actuel de la CCG, Antoine Normand,... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le président actuel de la CCG, Antoine Normand, est accusé par son adversaire, Jean-François Béland, de trop se mêler de politique.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est une première après plus de 20 ans de scrutins sans opposition que vivra la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), le 4 juin prochain. Deux hommes d'affaires s'affrontent pour le poste de président. La cabale est lancée. La bataille s'annonce rangée.

Jean-François Béland se rend régulièrement en France par... (Courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Jean-François Béland se rend régulièrement en France par affaires. Il est vice-président exécutif de la compagnie AREVA Canada, une filiale de l'entreprise française.

Courtoisie

Antoine Normand, président fondateur de BlueBear, membre de plusieurs conseils d'administration et interlocuteur très présent sur la scène régionale, sollicite un deuxième mandat. Il est contesté. À micro fermé, plusieurs lui reprochent de vouloir jouer un rôle trop politique et de négliger ses vraies responsabilités envers les gens d'affaires.

Sa proximité avec l'administration municipale du maire Maxime Pedneaud-Jobin et ses rencontres en haut lieu avec des ministres agacent. Dans le milieu des affaires, certains croient que M. Normand serait plus à sa place dans un fauteuil de politicien.

L'opposition s'organise derrière Jean-François Béland, vice-président de AREVA Canada, une société française qui exploite entre autres des centrales nucléaires et des mines d'uranium. Il est aussi propriétaire immobilier à Gatineau, entrepreneur et vice-président de la chambre depuis trois ans. Il n'attaque pas directement la façon de faire de M. Normand, mais il dit vouloir recentrer la CCG sur sa mission première ; les services à ses membres et défendre leurs intérêts, et rétablir un véritable pont avec les gens d'affaires.

« La chambre n'a pas à tout commenter sur la place publique, lance M. Béland. La politique, c'est pour les politiciens, c'est leur métier. Comme chambre de commerce, ce n'est pas dans notre intérêt de tout commenter. Quand on cherche à tout défendre, on ne défend rien. La chambre n'a pas la légitimité pour aller commenter sur tout et rien. Elle a la légitimité de commenter sur les enjeux qui touchent les gens d'affaires. »

Antoine Normand se défend

Antoine Normand rétorque que sous sa présidence, la CCG est devenue une interlocutrice incontournable pour toutes les décisions qui touchent l'avenir de la communauté dans le domaine des affaires, du développement économique, de la santé et de l'éducation. « Nous ne sommes plus considérés comme un regroupement de personnes tournées sur lui-même, mais comme une organisation qui a du dynamisme et qui fait avancer des choses », dit-il. Il note au passage la réforme au service d'urbanisme de la Ville de Gatineau, un clou sur lequel a longtemps tapé la CCG, le rôle joué par la chambre dans le dossier des Jeux de la francophonie, dans celui du train à vapeur, du 150e anniversaire de la Confédération canadienne et dans toute la réflexion sur l'avenir de Développement économique CLD Gatineau.

Si les gens d'affaires de Gatineau lui donnent un deuxième mandat à la présidence de la CCG, c'est d'ailleurs sur la refonte de tout le développement économique que M. Normand entend travailler en priorité. « C'est à mon avis la priorité des priorités, dit-il. Nous allons être pris avec ce nouveau modèle de développement économique pour les 20 prochaines années. Il faut que les gens d'affaires aient leur mot à dire sur la forme que ça va prendre. Je veux m'assurer que la voix des gens d'affaires soit défendue dans la mise en place d'un modèle qui devra être dynamique, flexible, audacieux et bien plus agile qu'actuellement. »

L'assemble générale annuelle de la CCG, et le vote à la présidence, ainsi qu'aux sept postes d'administrateur à combler, aura lieu dès 16 h, au club de golf Le Sorcier, le 4 juin prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer