Travaux de rénovation aux Promenades Gatineau

Un «cauchemar» pour les boutiques

Le va-et-vient des travailleurs, le bruit, la poussière... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le va-et-vient des travailleurs, le bruit, la poussière et le manque d'espaces de stationnement font la vie dure aux commerçants des Promenades Gatineau.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les commerçants des Promenades Gatineau paient cher le prix des rénovations qui ont été lancées en janvier 2013. Ils sont plusieurs à observer une baisse d'achalandage, ce qui a des effets négatifs sur leurs ventes.

Le centre commercial, qui fera peau neuve d'ici l'été prochain, est présentement un «cauchemar» pour les commerçants qui doivent conjuguer avec les répercussions des rénovations. Le va-et-vient des travailleurs, le bruit, la poussière et le manque d'espaces de stationnement sont quelques-uns des points soulevés par les gens rencontrés par LeDroit.

«Il y a environ 40% moins de gens. À cause du stationnement, entre autres. Même moi, je dois arriver très tôt pour trouver une place proche de mon commerce», observe Khadija Idbassaid, du kiosque NYS Collection.

Même son de cloche dans une boutique située un peu plus loin. Selon Valérie Bouchard, du magasin Bentley, les acheteurs sont confus. «J'ai vu vraiment une grosse baisse d'achalandage dans les magasins. J'ai l'impression que les gens s'attendent à trouver quelque chose et ils se rendent compte qu'il y a plusieurs magasins qui ne sont plus là. Pour ce qui est des stationnements, les clients ne savent plus par où passer. Une journée, une porte est ouverte, et le lendemain, elle est fermée. On se le fait dire tous les jours.»

Un magasin a même dû fermer ses portes, le temps d'une journée, à cause des rénovations. La boutique S3 n'a pas eu d'éclairage pendant une journée entière. «Je suis découragé. Les Promenades nous disent que l'achalandage a diminué de 12%, mais en réalité, si je compare avec l'an dernier, c'est plutôt autour de 20%. Les chiffres sont en baisse, les clients ne viennent plus», observe Carl Beaulieu, du S3.

Ce dernier est toutefois conscient que la météo a aussi un effet sur l'achalandage au centre commercial, mais «la fermeture de certaines portes pendant les rénovations et le stationnement» n'aident pas à attirer des acheteurs.

Par contre, les commerçants s'entendent pour dire que la fin des rénovations permettra d'accueillir plus de clients et ils ont hâte que tout soit remis à neuf.

Le dg se veut rassurant

Contacté par LeDroit, le directeur général des Promenades Gatineau, Francis Vermette, n'a pas voulu donner de chiffre officiel en ce qui concerne la baisse d'achalandage. «On parle d'environ 10% de moins», dit-il.

«Avec la situation économique dans la région, c'est une tendance qu'on observe au niveau de la vente. Il y a des baisses partout», poursuit M. Vermette, qui se veut toutefois rassurant. Les travaux à l'extérieur sur la façade donnant sur le boulevard Maloney sont presque terminés, dit-il. «On reviendra à la normale pour le temps des Fêtes, une grosse période pour les Promenades. Le stationnement sera complété et accessible.»

Le directeur général assure que l'échéancier est respecté et que les travaux seront terminés dans les temps.

Déjà, avec l'ouverture du magasin H&M en octobre, il observe une bonne réponse de la part des clients. Et, selon lui, la fin des rénovations permettra d'en attirer encore plus. «Les gens n'auront plus à traverser de l'autre côté de la rivière pour magasiner», affirme M. Vermette.

La cure de rajeunissement des Promenades Gatineau est évaluée à 110 millions$.

sbranch@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer