Les Ontariens payent leur électricité trop cher, dit la v.g.

Le gouvernement Wynne ignore ses propres plans pour... (Darren Calabrese, PC)

Agrandir

Le gouvernement Wynne ignore ses propres plans pour le réseau d'électricité, ce qui a coûté des milliards de dollars aux consommateurs, déplore la vérificatrice générale Bonnie Lysyk.

Darren Calabrese, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Keith Leslie
La Presse Canadienne
TORONTO

La décision du gouvernement libéral de l'Ontario d'ignorer ses propres plans pour le réseau d'électricité a coûté des milliards de dollars aux consommateurs d'électricité de la province, déplore la vérificatrice générale Bonnie Lysyk.

L'Office de l'électricité de l'Ontario devait produire un plan technique de 20 ans, mis à jour aux trois ans. La Commission de l'énergie de l'Ontario devait l'approuver.

Un tel plan aurait offert une protection aux consommateurs, puisque que les autorités auraient pu vérifier sa rentabilité, indique Mme Lysyk dans un communiqué.

Or, le ministère de l'Énergie a décidé d'assumer lui-même la responsabilité de la planification de l'électricité.

Le ministère avait créé des plans de politiques et 93 directives «qui ne tenaient pas pleinement compte de l'état du marché de l'électricité et des effets à long terme».

Pis encore, ils allaient parfois à l'encontre des avis de l'Office de l'électricité de l'Ontario.

«Ces décisions ont coûté des milliards de dollars aux consommateurs d'électricité de l'Ontario», conclut-elle.

La part de la facture d'Hydro One réservée à l'électricité a augmenté de 70% entre 2006 et 2016, ce qui s'est traduit par 37 milliards $ en «frais d'ajustement global» chargés aux consommateurs. Ces frais coûteront encore 133 milliards $ d'ici 2032.

Loi sur l'énergie verte 

Dans son rapport 2015 déposé mercredi, la vérificatrice générale de l'Ontario rapporte que la Loi sur l'énergie verte fait également gonfler la facture. D'après Bonnie Lysyk, les clients d'Hydro One paieront un total de 9,2 milliards $ de plus pour les projets solaires et éoliens prévus au programme ministériel actuel à tarifs de rachat garantis que ce que l'ancien programme aurait coûté.

 ... (Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

 

Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse

Les prix de renouvellement garanti pour les énergies éoliennes sont le double de la moyenne américaine, alors que les prix de l'énergie solaire sont trois fois et demie plus élevés.

L'absence d'un processus coordonné de planification régionale a engendré des coûts additionnels de 408 millions $ en paiements compensatoires aux centrales «soit pour augmenter l'énergie qu'elles produisent ou pour ne pas produire d'énergie sur demande», mentionne Mme Lysyk.

Le surplus d'électricité annuel moyen produit entre 2009 et 2014 était égal à la capacité totale de génération d'énergie actuelle du Manitoba. Dans les cinq prochaines années, la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité prévoit que la production de base de l'Ontario surpassera la demande ontarienne d'une quantité équivalente aux besoins énergétiques de la Nouvelle-Écosse pendant cinq ans.

En outre, la fiabilité du réseau d'Hydro One a empiré «considérablement» et son système de distribution a été, de manière constante, l'un des moins fiables au Canada en raison de sa durée d'utilisation qui a dépassé sa limite prévue, conclut la vérificatrice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer