Rappel de lits de type «cododo» après un incident mortel

Le rappel concerne les lits d'enfants de type... (Photo fournie par Santé Canada)

Agrandir

Le rappel concerne les lits d'enfants de type «cododo» de la marque britannique Bednest.

Photo fournie par Santé Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Santé Canada procède au rappel d'un berceau destiné au «cododo» ayant causé la mort d'un nourrisson au Royaume-Uni.

Le produit en question est un lit de type cododo de la marque Bednest. L'un des côtés de ce lit est moins élevé, afin de pouvoir être placé près d'un lit pour faciliter les soins offerts au bébé.

Santé Canada précise cependant qu'au pays, «ces produits de type "cododo" ne se conforment pas aux diverses exigences du Règlement sur les lits d'enfant, les berceaux et les moïses», puisque la hauteur minimale des côtés du lit n'est pas respectée.

Santé Canada note que l'utilisation d'un lit de ce type peut faire en sorte que le bébé reste coincé «si l'espace entre le lit et le produit est trop grand» et que «même lorsque les lits semblent collés, un espace peut se créer lorsque l'adulte s'allonge». Un risque de suffocation peut également survenir si la housse en tissu n'est pas bien fixée.

«Aucun incident ni aucune blessure n'ont été signalés» au pays, mais «Santé Canada a été avisé du décès d'un bébé âgé de sept semaines au Royaume-Uni qui s'est étranglé après que son cou se soit coincé dans la traverse supérieure du côté moins élevé du lit d'enfant de type "cododo"».

Santé Canada ignore combien de lits visés par ce rappel ont été vendus au pays, mais souligne «qu'il y a eu des ventes directement aux consommateurs canadiens».

Les consommateurs possédant ce modèle de lit «devraient immédiatement cesser» son utilisation. «Les parents et les gardiens ne devraient jamais laisser seul un enfant se trouvant dans un lit d'enfant de type "cododo", ajoute Santé Canada. Le partage de la chambre est une alternative sécuritaire au partage du lit.»

En vertu de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, la redistribution, la vente ou même le don de produits rappelés au Canada sont interdits.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer