Il dénonce la disparité des prix entre le Canada et les États-Unis

Sortir du pays pour économiser, le choix d'un Gatinois

Jean-Mathieu LeBlanc traverse souvent la frontière américaine, à... (Courtoisie)

Agrandir

Jean-Mathieu LeBlanc traverse souvent la frontière américaine, à Ogdensburg, pour profiter de différences importantes dans le prix de biens de consommation.

Courtoisie

Partager

Daniel LeBlanc

Pousser un panier d'épicerie dans un IGA ou encore faire des emplettes pour la maison chez RONA, des habitudes pourtant si régulières pour le commun des mortels, ça n'existe point ou presque pour le Gatinois Jean-Mathieu LeBlanc.

Depuis deux ans, autant pour une banale pinte de lait que pour des pneus d'auto, du café ou encore une thermopompe, l'infirmier de profession se tourne vers les États-Unis pour son magasinage de la vie de tous les jours.

À raison d'une à deux fois par mois, il roule pendant une heure sur l'autoroute 416 et traverse la frontière pour se rendre à Ogdensburg, une petite ville de 12 000 âmes à l'entrée de l'État de New York. Là-bas, il fait ses courses chez Lowe's, Price Chopper et Wal-Mart, entre autres.

C'est loin d'être un secret de Polichinelle : l'homme de 31 ans a adopté ce mode de vie pour plusieurs raisons, avec en tête de liste les économies substantielles. « Je le fais pour le prix, la valeur et le choix, ce n'est pas compliqué. Souvent, tu as accès à de meilleurs produits pour un prix similaire ou à des produits équivalents pour bien moins cher », affirme-t-il. Et comme il transite par l'Ontario, il n'a pas à débourser la TVQ une fois de passage à la guérite du poste frontalier.

Annuellement, ses dépenses en sol américain atteignent environ 8000 $. Quand LeDroit a scruté à la loupe les factures que lui a fournies le Gatinois ou encore des données du CCCD, le constat est en effet flagrant. Le prix est deux fois plus élevé et même davantage pour certains produits dont l'Aspirine ou le yogourt. Pour certains aliments dont les oeufs, la différence n'atteint rien de moins que 80 %. Et ce n'est pas fini, pour la bière et le vin, les économies sont de l'ordre de 30 à 40 % pour Jean-Mathieu LeBlanc. Sur une liste comparative des prix de 24 produits achetés dans des magasins Wal-Mart des deux côtés de la frontière, seuls trois étaient à l'avantage du Canada, mais de peu.

Se réjouissant d'avoir « contaminé » une quinzaine de personnes de son entourage avec cette escapade de magasinage chez nos voisins du Sud, l'homme essaie de faire des provisions chaque fois qu'il passe la frontière. « Il faut organiser ses choses pour avoir à se déplacer le moins fréquemment possible, question de compenser pour le kilométrage et l'essence, dit celui qui est devenu un client régulier du UPS Store, où il récupère ses achats effectués en ligne. En plus d'économiser sur le prix de base, j'évite de payer les frais de livraison. »

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer