Cominar retourne à ses racines

Le chef de la direction de Cominar, Michel... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Le chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le Fonds de placement immobilier Cominar (TSX:CUF.UN) se délestera d'environ 100 propriétés après avoir vu sa cote de crédit être abaissée afin de se recentrer sur ses principaux marchés - le Québec et la région d'Ottawa.

Le propriétaire et gestionnaire d'immeubles commerciaux prévoit récolter près de 1,2 milliard $ par l'entremise de ces transactions. Cette somme servira principalement à réduire sa dette. Environ 325 millions $ seront consacrés à des acquisitions et des projets de développement dans ses marchés principaux.

Ce plan a été annoncé cette semaine alors la dette de Cominar pèse sur ses activités à la suite d'une série d'acquisitions ayant permis à la société établie à Québec de devenir l'une des plus importantes sociétés de placement immobilier au Canada et le plus important propriétaire commercial au Québec.

Son chef de la direction, Michel Dallaire, a expliqué jeudi que Cominar peut aller de l'avant avec sa restructuration après que l'agence de notation DBRS eut abaissé la cote de crédit de la société à BB (élevé). Étant donné que Cominar n'a plus son statut d'investissement, cela fait en sorte que la société n'a plus besoin de maintenir une présence à l'échelle nationale.

Le propriétaire et gestionnaire d'immeubles commerciaux avait déjà procédé à des ventes afin de renforcer son bilan financier et se donner plus de flexibilité.

«Afin de poursuivre notre objectif visant à réduire notre dette, nous avons décidé de vendre plus de propriétés afin de nous concentrer sur les marchés dans lesquels nous occupons une position prédominante», a dit M. Dallaire, au cours d'une conférence téléphonique.

Cominar compte se délester d'actifs en Alberta, dans la région du Grand Toronto, en Ontario, dans les provinces de l'Atlantique ainsi qu'à l'extérieur d'Ottawa. Le centre commercial Dixie Outlet Mall près de Toronto, la tour Banque Scotia à Calgary, la Place Bathurst ainsi que le Phoenix Square au Nouveau-Brunswick seront à vendre.

En cédant 14 pour cent de son portefeuille au cours des 24 prochains mois, la société de Québec sera propriétaire de 428 propriétés représentant près de 38 millions de pieds carrés. Les deux tiers de ces immeubles seront situés à Montréal.

M. Dallaire s'attend à ce qu'il soit difficile de vendre la tour Banque Scotia à Calgary étant donné qu'il y a beaucoup d'espaces disponibles dans l'immeuble de 42 étages et que l'économie albertaine tourne encore au ralenti.

Heather Kirk, de BMO Marchés des capitaux, affirme qu'en se concentrant sur le Québec, Cominar sera en mesure de réduire son niveau de risque.

«Cette stratégie ramène (la société) à ses racines», écrit l'analyste dans une note envoyée à ses clients.

Le titre de Cominar a pris plus de sept pour cent depuis le dévoilement de la stratégie de Cominar, terminant la séance à 13,46 $. Ce niveau demeure loin du sommet de 25,46 $ atteint en 2012.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer