Chute-à-Blondeau: une subvention de 837 750$

Le ministre responsable des Petites Entreprises, Jeff Leal... (Martin Brunette, Le Droit)

Agrandir

Le ministre responsable des Petites Entreprises, Jeff Leal (au centre), visite l'entreprise Atlantic Braids en compagnie du directeur général,  Doug Henderson (à gauche), et du député de Glengarry-Prescott-Russell, Grant Crack (à droite).

Martin Brunette, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une entreprise de l'Est ontarien pourra s'appuyer sur une somme de 837 750 $  de la province pour financer son projet d'expansion.

Le ministre responsable des Petites Entreprises, Jeff Leal, était de passage chez Atlantic Braids, à Chute-à-Blondeau, dans le canton de Hawkesbury Est, mardi, pour en faire l'annonce tout en visitant les installations de l'entreprise. «L'investissement va permettre à l'entreprise d'accroître sa productivité, d'élargir sa gamme de produits et d'accroître ses exportations. Il faut continuer d'accroître les entreprises parce qu'il faut qu'elles puissent compétitionner sur la scène internationale», a affirmé le ministre Leal. 

La subvention provenant du Fonds de développement de l'est de l'Ontario s'ajoutera à la somme de plus 4,7 millions $ réservée par Atlantic Braids, dans le but de construire une nouvelle usine de production. Le projet, évalué à  5 585 000 $, devrait être complété en 2020. 

Le nouvel édifice permettra du même coup à l'entreprise de créer neuf nouveaux emplois et de préserver 18 postes.

Fondé en 1976, par George D. Henderson, Atlantic Braids est une entreprise familiale qui fabrique des cordes pour de nombreux secteurs, dont les secteurs du pétrole et du gaz, de l'arboriculture, de l'agriculture, des services publics et des mines. En 1984, l'entreprise s'est installée à Chute-à-Blondeau.

Avec les années, Atlantic Braids, qui emploie une trentaine d'employés,  a augmenté sa production en ajoutant de nouveaux espaces. Toutefois, il était devenu impossible pour l'entreprise de poursuivre l'agrandissement de l'édifice existant.

«Après trois expansions réalisées dans le passé et de multiples reconfigurations, nous sommes finalement devenus trop grands pour notre propre usine. L'argent offert par la province nous permettra à la fois d'entamer la construction de notre nouvelle usine et d'acquérir de nouveaux équipements», a souligné Nick Snow, président de Atlantic Braids. 

L'usine passera donc de 21 000 à 45 000 pieds carrés. Il sera également possible d'agrandir l'espace à 90 000 pieds carrés si le besoin se présente. 

«Nous sommes vraiment optimistes et excités d'accroître nos opérations surtout quand on sait qu'actuellement l'industrie manufacturière vit des moments difficiles», d'ajouter Nick Snow.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer