Ventes de liquidation dès vendredi

(Toronto) Les ventes de liquidation pourraient débuter dès cette semaine dans... (ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

(Toronto) Les ventes de liquidation pourraient débuter dès cette semaine dans les dizaines de magasins Sears qui fermeront bientôt leurs portes, a décidé mardi une juge de la Cour supérieure de justice de l'Ontario.

Les ventes pourront commencer vendredi et devront se terminer au plus tard le 12 octobre. Elles se dérouleront seulement dans les 59 établissements dont la fermeture a déjà été annoncée.

L'avocat de Sears, Jeremy Dacks, a fait valoir lors de l'audience qu'il était «crucial» de lancer la liquidation de ses marchandises, meubles et équipement au plus tard le 21 juillet, afin de «maximiser» ses bénéfices pour les détenteurs de parts.

«Cela nous donne une certitude de reprise», a affirmé Me Dacks devant la cour.

La requête de près de 300 pages n'a pas fait l'objet d'opposition de la part du large groupe d'avocats impliqués dans la procédure, incluant ceux qui représentent l'entreprise, les propriétaires, le contrôleur et les employés actuels et passés.

La plupart des ventes de liquidation seront supervisées par un liquidateur tiers. Les employés actuels des magasins condamnés se font demander de rester au poste jusqu'à ce que les ventes soient complétées et que les établissements soient fermés.

Les magasins pourront promouvoir la vente avec des affiches qui indiquent «tout est en vente», «tout doit partir», «fermeture de magasin», ou des choix de mots semblables. Cependant, ces annonces ne pourront pas évoquer de «faillite», a précisé la motion.

Le grand détaillant jouit de la protection de la cour contre ses créanciers depuis le 22 juin, après qu'il eut annoncé son intention de fermer 59 magasins à travers le pays et de supprimer environ 2900 emplois, sans indemnité.

Trois magasins de la région sont touchés par ces fermetures. C'est le cas des magasins Sears situés dans le secteur Hull, dans l'est d'Ottawa, ainsi que celui à Cornwall.

La semaine dernière, le juge Glenn Hainey avait donné le feu vert à la société pour qu'elle amorce immédiatement le processus de vente et de sollicitation et se mette à la recherche d'acheteurs potentiels. Le magistrat a également autorisé le versement de 9,2 millions en primes de rétention à certains de ses hauts dirigeants et à d'autres employés occupant des postes clés.

Ces paiements faisaient partie d'un compromis conclu avec des employés retraités qui verra Sears Canada continuer à effectuer certains paiements liés aux avantages sociaux et au régime de retraite jusqu'au 30 septembre.

Fondée en 1952, Sears Canada espère être en mesure de se libérer de la protection de la cour le plus tôt possible cette année. Le détaillant exploite actuellement 239 établissements, incluant des magasins à rayons, des magasins d'électroménagers et de matelas, des magasins Sears Décor, des magasins de liquidation, des centres de distribution et des entrepôts.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer