Quatre coops sous la même bannière

Lors d'une assemblée générale extraordinaire qui avait lieu... (123RF)

Agrandir

Lors d'une assemblée générale extraordinaire qui avait lieu le 28 juin dernier, les membres de la Coop Agrodor ont donné leur feu vert pour une fusion avec les coopératives Profid'Or, Univert et Agrivert, a fait savoir l'entreprise par voie de communiqué.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quatre coopératives agricoles québécoises avec dans le lot la Coop Agrodor, bien implantée en Outaouais et à Mont-Laurier depuis 1966, seront réunies sous la même bannière à partir du printemps prochain.

Lors d'une assemblée générale extraordinaire qui avait lieu le 28 juin dernier, les membres de la Coop Agrodor ont donné leur feu vert pour une fusion avec les coopératives Profid'Or, Univert et Agrivert, a fait savoir l'entreprise par voie de communiqué.

La nouvelle coopérative, qui se nommera Coop Novago, verra officiellement le jour le 8 avril 2018. 

Le regroupement de ces quatre joueurs de l'industrie de la quincaillerie agricole disposera d'un chiffre d'affaires de 330 millions $ et regroupera sous un même toit plus de 2500 membres producteurs et 12 000 membres consommateurs. 

Les coopératives concernées estiment que leur fusion leur permettra de devenir « un véritable pilier économique en région ».

« Nous avons quatre coopératives en parfaite santé financière. Par contre, nos excédents après opérations sont très difficiles à aller chercher depuis les cinq ou six dernières années. Le temps était venu d'aller de l'avant et d'unir nos forces ensemble », affirme  le directeur général de la Coop agrodor, Jasmin Gibeau.

C'est la clientèle et les producteurs affiliés à la coopérative qui bénéficieront le plus de ce regroupement, dit-il. 

« Pour notre région, ça nous permettra d'avoir des prix plus compétitifs et d'avoir beaucoup plus de spécialités dans certains domaines d'expertise. Si on parle par exemple d'apiculture, présentement nous n'avons pas de spécialiste. Chaque producteur dans ce domaine doit aller chercher des informations à gauche et à droite. 

Avec la nouvelle coopérative et la masse critique que nous allons chercher en se regroupant, nous allons peut-être être capable de former un expert-conseil pour offrir ce service. Ça va nous permettre d'être plus proche de nos membres clients. »

Aucune abolition de poste

Le siège social de cette « nouvelle puissance agricole » sera localisé à Joliette, mais les dirigeants de la nouvelle entité coopérative assurent qu'ils vont privilégier une administration décentralisée. 

Le centre administratif de Thurso demeura d'ailleurs intact. La réduction de personnel, si elle est nécessaire, se fera par attrition, a indiqué M. Gibeau, rappelant au passage que 40 % du personnel administratif de la Coop Agrodor quittera pour la retraite d'ici cinq ans. 

« On ne veut pas créer des tours à bureau à Joliette. Le but est d'occuper les lieux que nous avons chacun dans nos quatre Coop », affirme M. Gibeau.

Ils sont 46 employés à travailler au sein des centres de rénovation de Thurso et Buckingham ainsi qu'au Magasin du fermier de Luskville, à la station-service Sonic, à Plaisance, et à la Quincaillerie de Mont-Laurier, dans les Laurentides. 

La Coop Agrodor génère à elle seule un chiffre d'affaires de 22,7 millions de dollars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer