Un fonds de 2 milliards $ pour le transport de marchandises

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral investira environ 2 milliards $ au cours des dix prochaines années pour améliorer le transport de marchandises dans les aéroports, les ports et les postes frontaliers canadiens.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, en a fait l'annonce mardi devant la Chambre de commerce d'Ottawa.

« On veut rendre notre commerce le plus efficace, le plus fluide et le plus fiable possibles parce que nos marchés externes ont des choix », a-t-il expliqué.

« Si eux voient que les produits qu'ils ont commandés du Canada arrivent en retard ou en mauvais état, ils vont trouver d'autres pays qui vont répondre à leurs besoins », a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral avait alloué 2,1 milliards $ lors du dernier budget pour créer le Fonds national des corridors commerciaux. Il sollicite maintenant des projets que cet argent pourrait financer.

L'objectif est d'éliminer la congestion dans les ports de Montréal et de Vancouver et les voies ferrées les plus achalandées pour permettre un transport plus efficace des marchandises à l'intérieur du pays et à la frontière.

L'argent pourrait également servir à améliorer des sections du réseau de transport au pays plus susceptibles d'être touchées par les phénomènes météorologiques extrêmes causés par les changements climatiques.

Le ministre Garneau a invité un vaste ensemble d'organisations et d'entités à soumettre leurs ébauches d'ici le 5 septembre 2017 : les gouvernements provinciaux, les municipalités, les communautés autochtones, les sociétés d'État, les administrations portuaires et aéroportuaires ainsi que le secteur privé.

« La structure du commerce mondial est en train de changer, a-t-il affirmé. Les transporteurs ont désormais plus de choix de trajets. »

La Banque de l'infrastructure doit entreprendre ses activités d'ici la fin de l'année. Elle aura pour mandat d'attirer des investissements du secteur privé et des grands régimes de retraite dans d'importants projets d'infrastructures qui généreront des recettes.

Cette somme fait partie d'une enveloppe de 10,1 milliards $ que le gouvernement prévoit dépenser au cours des 11 prochaines années pour faciliter le transport commercial.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer