ALENA: Ottawa fait parler les chiffres

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland était... (AFP, Alfredo Estrella)

Agrandir

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland était à Mexico, mardi. Elle a tenté de rassurer les autorités mexicaines sur le fait que le Canada est engagé envers une renégociation à trois de l'Accord de libre-échange nord-américain, avec le Mexique et les États-Unis.

AFP, Alfredo Estrella

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral utilise un nombre imposant de données pour détailler ce qu'il présente comme les avantages économiques pour les États-Unis du libre-échange avec le Canada, a indiqué la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

En visite à Mexico, mardi, Mme Freeland a expliqué que la recherche de statistiques par Ottawa se décline jusqu'aux districts du Congrès des États-Unis pour montrer les bénéfices locaux de la relation commerciale avec le Canada.

Le Canada a organisé une campagne d'information à l'endroit de M. Trump et de son cabinet, du Congrès et des gouvernements locaux et des États pour souligner le caractère mutuellement bénéfique du commerce entre les deux pays.

Le gouvernement Trudeau a martelé, presque sans relâche, le fait que 35 États américains parlent du Canada comme de leur principal client, tandis que neuf millions d'Américains dépendent du Canada pour leur emploi. Le premier ministre Justin Trudeau a aussi assigné 11 ministres à des États américains clés pour promouvoir l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et l'ouverture des frontières.

Mme Freeland a ajouté une nouvelle série de données pour illustrer le travail du gouvernement sur ce front, mardi, à l'occasion d'une conférence d'une journée de politiciens et de gens d'affaires à Mexico.

La ministre a affirmé que depuis l'assermentation de M. Trump en janvier, il y a eu 235 rencontres entre des responsables gouvernementaux canadiens et américains, 110 visites politiques de responsables canadiens aux États-Unis, ainsi que des rencontres de haut niveau avec M. Trump et 13 membres de son équipe.

Freeland assure à Mexico que le Canada veut une renégociation à trois

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, est à Mexico, mardi, pour tenter de rassurer les autorités mexicaines sur le fait que le Canada est engagé envers une renégociation à trois de l'Accord de libre-échange nord-américain, avec le Mexique et les États-Unis.

Mme Freeland a minimisé toute allusion à une renégociation qui pourrait mener le Canada à conclure une entente bilatérale avec l'administration Trump - une avenue que le Mexique voudrait éviter.

La ministre a soutenu qu'il était simplement logique que l'accord qui existe depuis 23 ans soit «modernisé» par les trois pays membres.

Certains groupes, tels que le Conseil des affaires canado-américaines (CABC), ont déjà dit que si les négociations devaient s'avérer trop difficiles entre le Mexique et les États-Unis, le Canada devrait envisager de faire cavalier seul pour conclure une entente distincte avec les États-Unis.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Luis Videgaray, a affirmé que la présence de Mme Freeland à Mexico envoyait un signal fort.

En chiffres

  • Les exportations canadiennes vers les États-Unis ont augmenté de 4,5 % en moyenne annuellement;
  • Les exportations canadiennes vers le Mexique ont crû de 9,9 % annuellement;
  • Les exportations des États-Unis vers le Canada ont augmenté de 4,5 % annuellement;
  • Les exportations des États-Unis vers le Mexique ont progressé de 7,3 % annuellement;
  • Les exportations du Mexique vers le Canada ont augmenté de 9,9 % annuellement;
  • Les exportations du Mexique vers les États-Unis ont crû de 8,6 %annuellement.
Source: Exportation et développement Canada




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer