Trudeau: les États-Unis ont tort sur le bois d'oeuvre

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a rappelé... (Photo Darryl Dyck, La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a rappelé que les États-Unis ont eu tort cinq fois depuis 1981 dans le dossier du bois d'oeuvre canadien.

Photo Darryl Dyck, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau affirme que les Américains ont déjà eu tort au sujet de l'industrie canadienne du bois d'oeuvre, et qu'ils ont tort encore une fois.

M. Trudeau estime que les droits compensatoires sur l'importation imposés par le département américain du Commerce sur le bois d'oeuvre canadien, le mois dernier, sont injustes et punitifs et que le Canada ne reculera pas sur cet enjeu sans se battre.

C'est la cinquième fois, depuis 1981, que les États-Unis affirment que le Canada subventionne injustement son industrie du bois d'oeuvre, et M. Trudeau rappelle qu'ils ont eu tort chaque fois.

Il ajoute que le Canada est fortement en désaccord avec la décision du département américain du Commerce d'imposer des droits compensatoires de 3 à 24 pour cent sur les importations de bois d'oeuvre, une mesure qui est entrée en vigueur le 28 avril dernier.

Le Canada lutte contre cette mesure, et des envoyés provinciaux et ministres fédéraux tentent de convaincre l'administration Trump de revenir sur cette décision.

Le Canada avance que ces droits compensatoires auront des répercussions sur les emplois aux États-Unis, particulièrement dans le secteur de la construction résidentielle, qui a besoin du bois d'oeuvre canadien et qui doit maintenant payer davantage pour l'obtenir.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer