Construction: une grève générale pourrait être déclenchée le 24 mai

Mardi, des réunions extraordinaires d'information de l'Alliance syndicale... (photo PATRICK SANFAÇON, archives LA PRESSE)

Agrandir

Mardi, des réunions extraordinaires d'information de l'Alliance syndicale se sont déroulées dans onze endroits à travers le Québec, dont une à Montréal, qui a rassemblé 3000 employés.

photo PATRICK SANFAÇON, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Une grève générale illimitée dans le secteur de la construction pourrait être déclenchée le 24 mai.

Les syndicats de la construction s'étaient déjà dotés plus tôt ce mois-ci d'un mandat de grève à plus de 93 %, alors que les conventions collectives sont arrivées à échéance le 30 avril.

Mardi, des réunions extraordinaires d'information de l'Alliance syndicale se sont déroulées dans onze endroits à travers le Québec, dont une à Montréal, qui a rassemblé 3000 employés.

Il a été alors décidé qu'une grève générale dans tous les secteurs - construction résidentielle, génie civil et voirie, industriel, institutionnel et commercial - sera déclenchée le 24 mai si une entente négociée n'est pas conclue d'ici cette date.

Les cinq organisations qui forment l'Alliance syndicale, à savoir la FTQ-Construction, le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), le Syndicat québécois de la construction, la CSD-Construction et la CSN-Construction représentent les 175 000 ouvriers de l'industrie au Québec dans les quatre secteurs d'activités.

Michel Trépanier, porte-parole de l'Alliance syndicale, a dit toujours croire à une entente négociée, tout en disant devoir envoyer un message fort aux parties patronales.

«Depuis les débuts, notre souhait a toujours été d'avoir une entente négociée. On y croit toujours, mais à un certain moment, il faut envoyer un signal, et le signal est extrêmement clair de tous les travailleurs de l'industrie de la construction», a affirmé M. Trépanier en entrevue à La Presse canadienne.

M. Trépanier a mentionné que des réponses à des propositions du syndicat étaient attendues dans trois des quatre secteurs concernés.

Les négociations se déroulent en présence d'un conciliateur.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer