La Banque de l'infrastructure à Toronto

Philippe Couillard a affiché sa déception, en rappelant... (Collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

Philippe Couillard a affiché sa déception, en rappelant qu'il existait au Québec un consensus sur la question.

Collaboration spéciale Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

QUÉBEC - Stupéfaction, déception et colère : telles sont les réactions recueillies à Québec lundi à la suite de la décision du gouvernement fédéral d'implanter la future Banque d'infrastructure du Canada à Toronto plutôt qu'à Montréal.

Le choix de l'emplacement de la nouvelle institution, qui sera dotée d'un budget de 35 milliards $, a été rendu public lundi par le ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi, qui mettait ainsi fin à un suspense de plusieurs mois.

Toute la classe politique québécoise, appuyée par le milieu de la finance et de l'économie, militait depuis des mois pour que l'initiative fédérale aboutisse au Québec plutôt qu'en Ontario.

Pas convaincu

Mais le gouvernement Trudeau n'a pas été convaincu par les arguments du Québec.

« Nous croyons que la bonne expertise pour la banque se trouve dans cette ville », a déclaré le ministre Sohi, en conférence de presse à Toronto.

La future banque aura le mandat d'attirer des investissements privés dans des projets comme le transport en commun, des autoroutes ou des réseaux de distribution d'électricité qui génèrent des revenus grâce à des tarifs ou des péages.

Le gouvernement fédéral prévoit investir 81,2 milliards $ dans son programme d'infrastructures dans les 11 prochaines années, incluant le financement de la banque.

Sobrement, le premier ministre Philippe Couillard a affiché sa déception, en rappelant qu'il existait au Québec un consensus sur la question.

« On est déçu parce qu'on avait rallié toute la communauté » autour de ce projet, a-t-il dit, lors d'une mêlée de presse. « Tous les partenaires d'affaires étaient d'accord (pour dire) que Montréal était le site idéal pour cette implantation-là », a-t-il ajouté, sans attaquer le gouvernement fédéral.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer