Bois d'oeuvre : «Beaucoup de gens seront affectés», craint Lauzon

Le député d'Argenteuil - La Petite-Nation, Stéphane Lauzon.... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Le député d'Argenteuil - La Petite-Nation, Stéphane Lauzon.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les droits compensatoires sur le bois d'oeuvre imposés par le gouvernement américain auront des répercussions négatives sur tous les corps de métier de l'industrie forestière et sur l'économie de plusieurs municipalités, déplore le député fédéral d'Argenteuil - La Petite-Nation, Stéphane Lauzon.

Issu d'une famille qui a oeuvré depuis trois générations à l'usine de la CIP et Bowater de Gatineau, M. Lauzon était encore ébranlé, mercredi, en parlant de cette décision du gouvernement Trump. Lundi, il a visité deux usines de bois d'oeuvre à Val-d'Or et comprend toute l'inquiétude créée par cette nouvelle guerre du bois d'oeuvre.

Même si aucune entreprise de sa circonscription ne compte parmi celles directement visées par l'imposition de ces droits de 20 %, plusieurs autres seront affectées indirectement, soutient le député.

« Il faut penser à tous les travailleurs de la forêt qui risquent aussi d'être touchés indirectement. Il y a toute une panoplie de métiers, ceux qui font l'ouverture des routes, les fossés, les mécaniciens, les soudeurs, les travailleurs d'Hydro-Québec sur les lignes de relais. Il y a beaucoup de gens affectés, incluant tous les vendeurs locaux, et les restaurants dans le village qui peuvent dépendre de leur clientèle », avance M. Lauzon.

Il donne aussi en exemple l'entreprise de planchers Lauzon, de Papineauville, qui sera touchée indirectement puisqu'elle doit respecter des quotas pour les espèces coupées en forêt. « S'il y a moins de clients pour vendre le bois d'oeuvre coupé, cela risque d'avoir un impact indirect », explique le député Lauzon.

La collaboration entre Québec et Ottawa dans ce dossier sera primordiale pour aider les entreprises et les travailleurs touchés. Un comité fédéral-provincial a été créé pour chercher des solutions.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer