Le club des six chiffres s'agrandit en Ontario

Au premier rang des employés de la région,... (Martin Roy, archives Le Droit)

Agrandir

Au premier rang des employés de la région, on retrouve Jack Kitts, pdg du conseil des gouverneurs de l'hôpital d'Ottawa, avec un salaire annuel de 630 000 $, ce qui le place au  16e rang dans la province.

Martin Roy, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nombre d'employés oeuvrant dans les secteurs public et parapublic en Ontario touchant 100 000$ ou plus par année a continué de croître en 2016, alors que 123 572 noms se trouvent maintenant sur cette Sunshine List.

Il s'agit d'une augmentation de 8141 noms par rapport aux données de 2015, ce qui représente une hausse de 7 % des employés gagnant un salaire dans les six chiffres.

Le président d'Ontario Power Generation, Jeffrey Lyash, se trouve en haut de la liste, avec un salaire ayant atteint 1 155 899,14 $ pour l'année 2016.

La deuxième place est occupée par le seul autre millionnaire de l'année, le président-directeur général de l'Université de Toronto, William Moriarty, avec un revenu de 1 045 583 $.

Au premier rang des employés oeuvrant dans la région de la capitale fédérale se retrouve le Dr Jack Kitts, président de l'Hôpital d'Ottawa, qui occupe la 16e place à l'échelle provinciale avec un salaire de 630 485 $ l'an dernier. Le Dr Jeffrey Turnbull, médecin-chef au sein du même établissement, arrive quelques rangs plus loin avec un revenu de 546 205 $.

À l'Hôpital Montfort, le Dr Bernard Leduc, président-directeur général, a touché 421 592 $ l'an dernier.

Du côté de l'Université d'Ottawa, le revenu le plus élevé en 2016 est allé au doyen Jacques Bradwejn (430 113 $), tandis que l'ancien recteur, Allan Rock, avait un salaire de 395 000 $. La présidente de La Cité, Lise Bourgeois, a pour sa part touché 277 687 $ l'an dernier.

À la Ville d'Ottawa 

Dans une note de service acheminée au maire Jim Watson et aux conseillers municipaux, la directrice des ressources humaines de la Ville d'Ottawa, Marianne Phillips, souligne que la « liste dorée » de 2016 compte 2884 employés de la Ville, de la Bibliothèque publique d'Ottawa et du Service de police d'Ottawa, « soit 28 employés de moins » par rapport à 2015.

Dans presque deux tiers des cas (64 %), il s'agit de premiers répondants, soit 1203 employés du service de police, 495 employés du service des incendies et 158 personnes oeuvrant pour le service paramédic.

Le plus haut salarié municipal de la capitale en 2016 aura été le médecin en chef de Santé publique Ottawa, le Dr Isra Levy, qui a touché 302 412 $. Le chef de police Charles Bordeleau a quant à lui reçu un salaire de 281 512 $, tandis que le maire Jim Watson a eu un revenu de 178 204 $. Rentré en poste en cours d'année, le directeur municipal Steve Kanellakos a touché 225 712 $.

Dans sa note de service, Mme Philipps souligne que depuis l'adoption de la loi sur la divulgation des traitements dans le secteur public, en 1996, le seuil de 100 000 $ n'a pas été revu. S'il avait été « ajusté en fonction de l'inflation, il atteindrait maintenant 144 100 $ », précise la directrice des ressources humaines en ajoutant que dans de telles circonstances, « seulement 142 employés municipaux figureraient sur la liste ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer