Du pot gatinois en bourse

Le président et directeur général d'Hydropothicaire, Sébastien St-Louis... (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

Agrandir

Le président et directeur général d'Hydropothicaire, Sébastien St-Louis

PATRICK WOODBURY, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise gatinoise Hydropothicaire, seule société au Québec à détenir la license de Santé Canada permettant de cultiver et vendre du cannabis à des fins thérapeutiques, a fait son entrée à la bourse TSX, mardi.

La compagnie qui prend place sur le terrain de l'ancienne pépinière Botanix, dans le secteur Masson-Angers, affichait ses parts à 1,82 $ à l'ouverture des marchés à Toronto, avant de clôturer à 1,55 $. 

Le président et directeur général d'Hydropothicaire, Sébastien St-Louis, parle de cette entrée sur les marchés boursiers comme d'une « page d'histoire » qui est désormais écrite pour la jeune entreprise de 58 employés qui possède un potentiel annuel de production de 3600 kilogrammes de cannabis médical, une quantité représentant une valeur de vente de l'ordre de 30 millions de dollars.

À peine une dizaine de producteurs de marijuana thérapeuthique sur les 40 autorisés par Santé Canada sont listés en bourse au pays, souligne M. St-Louis. 

« L'entrée en bourse, c'est le premier sceau d'approbation. C'est le tout début de notre histoire, une première marche pour aller au-delà. Quand la marijuana sera légalisée pour le marché récréatif, on aura déjà toute la structure en place pour aller chercher le capital public et manufacturer les prochaines installations », a expliqué le gestionnaire, mardi midi, lors d'une visite du Droit entre les murs très sécurisés de la serre gatinoise.

Augmentation de la production

Hydropothicaire vend par l'entremise d'Internet ses produits naturellement cultivés - marijuana séchée, huile, résine, capsules - depuis mai 2015 à des patients détenteurs d'une ordonnance rédigée par un médecin. 

Au terme de la première année de vente, la compagnie a généré des revenus de 1,9 million de dollars, selon les chiffres avancés par celle-ci. Pour le trimestre s'étant terminé le 31 octobre 2016, ce chiffre a atteint 1,1 millions de dollars.

Avec le projet de loi visant la légalisation de la marijuana que souhaite déposer le gouvernement Trudeau d'ici le l'été, la compagnie gatinoise voit déjà grand pour le futur.

Fondée en 2013, Hydropothicaire exploite présentement deux serres distinctes totalisant 42 000 pieds carrés d'installation, l'une permettant la cycle de végétation et l'autre assurant le cycle de floraison des plantes. La société propriétaire d'un terrain de 65 acres à Masson-Angers projette éventuellement de construire des infrastructures supplémentaires de 250 000 pieds carrés, ce qui lui permettrait d'atteindre un volume de ventes éventuel tout juste au-dessous de la barre des 200 millions de dollars.

« Tout indique que les producteurs autorisés seront les seuls à pouvoir manufacturer ce marché, indique M. St-Louis, à propos du projet de loi souhaité par le gouvernement libéral. C'est certain que ça va augmenter la taille de notre marché dramatiquement. On parle d'un ordre de magnitude incroyable. La demande va exploser et nous allons devoir continuer à grandir et à appliquer ce que nous avons appris du côté médical pour offrir des produits encore plus innovateurs », soutient M. St-Louis.

Le président et directeur général de l'entreprise estime que le marché déjà estimé entre 1,1 et 1,3 milliards à l'échelle nationale bondira si le projet de loi est adopté. « Notre objectif à long terme est de devenir un leader mondial en production de cannabis médical et récréatif si la réglementation le permet. »

En attendant la suite, Hydropothicaire prévoit embaucher une quarantaine de nouveaux employés d'ici le début de la période estivale afin de maintenir et augmenter son niveau de production de marijuana à des fins médicinales.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer