Péladeau prône la continuité

À plus d'une reprise, Pierre Karl Péladeau a affirmé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

À plus d'une reprise, Pierre Karl Péladeau a affirmé aux analystes qu'il comptait poursuivre la stratégie d'affaires en place, qui repose de plus en plus sur la performance du secteur des télécommunications.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

En dépit d'une absence de quatre ans - pendant laquelle il a brièvement été député puis chef du Parti québécois - Pierre Karl Péladeau estime que les choses n'ont pas vraiment changé chez Québecor

« Toutes les questions ont été dirigées vers Vidéotron et on peut penser que ce sera le cas au cours des prochains trimestres », a-t-il affirmé, mercredi, en commentant les résultats du quatrième trimestre de l'entreprise, qui a renoué avec la rentabilité en plus de répondre aux attentes des analystes.

Il s'agissait des premiers commentaires de M. Péladeau depuis qu'il a annoncé, il y a un mois, qu'il reprenait son fauteuil de président et chef de la direction.

À plus d'une reprise, l'actionnaire du conglomérat a affirmé aux analystes qu'il comptait poursuivre la stratégie d'affaires en place, qui repose de plus en plus sur la performance du secteur des télécommunications.

« Je ne peux être qu'optimiste en pensant à notre avenir puisque nous allons poursuivre dans la même direction, notamment avec la convergence nous permettant d'offrir du contenu à valeur ajoutée ainsi que nos plateformes de distribution avec lesquelles nous avons été bien servis au cours des 16 dernières années », a-t-il dit.

Lorsque questionné, M. Péladeau n'a pas fourni d'échéancier en ce qui a trait à une possible vente du spectre sans fil acquis dans les autres provinces, affirmant qu'il s'agissait d'un « atout important ».

Sa réponse a été similaire quant à la possibilité de voir Québecor racheter la participation restante d'environ 19 % de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans Québecor Media.

« La Caisse est un fonds d'investissement et leur mission est de générer des retours sur leurs investissements, s'est-il limité à dire. C'est ce qu'ils vont continuer à faire. »

En 2016, Québecor a vu ses profits bondir de 28 %, à 194,7 millions $, ou 1,59 $ par action, notamment grâce à une progression des revenus de téléphonie mobile et d'internet.

Son bénéfice ajusté s'est établi à 305,5 millions $, ou 2,49 $ par action, alors que ses revenus ont progressé de 3,2 %, à 4,02 milliards $.

Avec un chiffre d'affaires de 3,15 milliards $, en hausse de 4,8 % pour l'exercice, le secteur des télécommunications - largement stimulé par la téléphonie mobile et l'internet - représente 78 % des recettes totales du conglomérat.

En dépit de difficultés dans le secteur des médias en raison de la continuité du déclin des revenus publicitaires, M. Péladeau a assuré que les activités de diffusion, les journaux, les magazines, les livres continuaient à jouer un rôle important au sein du conglomérat.

« Nous avons réduit l'exposition de ces activités aux revenus publicitaires avec l'ajout des studios de cinéma, des services de location d'équipement et de postproduction pour les secteurs du cinéma et de la télévision », a-t-il dit.

Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux, a estimé que l'action de la société devrait continuer à prendre de la valeur, notamment grâce à des vecteurs de croissance comme une vente du spectre sans fil dans le reste du Canada et le rachat de la participation de la CDPQ dans Québecor Media.

En ce qui a trait au quatrième trimestre terminé le 31 décembre, Québecor a engrangé un bénéfice net de 123,3 millions $, ou 1,01 $ par action dilué, comparativement à une perte de 34,8 millions $, ou 28 cents par action, à la même période l'an dernier.

Ses revenus se sont établis à 1,05 milliard $, en progression de 2,6 %.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le bénéfice ajusté a été de 84,7 millions $, ou 69 cents par action, en progression de 46 % par rapport à il y a un an.

Cette performance trimestrielle a répondu aux attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui tablaient sur des revenus de 1,05 milliard $ et sur un profit ajusté par action de 59 cents.

L'action de Québecor a gagné mercredi 1,59 $, soit 4,2 %, pour clôturer à 39,53 $ à la Bourse de Toronto.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer