De bonnes nouvelles pour les contribuables canadiens

La Fédération canadienne des contribuables avait de très... (Archives, Le Droit)

Agrandir

La Fédération canadienne des contribuables avait de très bonnes nouvelles pour les familles concernant la réglementation fiscale de 2017.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a longtemps que les nouvelles n'avaient pas été aussi bonnes pour les contribuables canadiens. Les nouvelles règles fiscales qui entreront en vigueur le 1er janvier prochain permettront à la grande majorité des ménages d'avoir un peu plus d'argent dans leurs poches en 2017, selon la Fédération canadienne des contribuables (FCC).

L'organisme dévoilait, mercredi, son traditionnel rapport sur les changements fiscaux pour la prochaine année. L'exercice est basé sur les nouvelles règles en matière d'impôts sur le revenu, les cotisations à l'assurance-emploi et le Régime de pensions du Canada. 

Deux grands changements auront des impacts directs sur les finances des ménages canadiens, note la FCC, à savoir la prestation canadienne pour enfants qui pour la première fois sera en vigueur pendant toute une année, ainsi que la réduction du taux d'imposition de l'assurance-emploi qui atteindra son plus bas niveau depuis 1980.

Le passage de la prestation universelle pour la garde d'enfants mise en place par l'ancien gouvernement conservateur à la prestation canadienne pour les enfants du gouvernement libéral de Justin Trudeau se transformera en prestations plus élevées pour la plupart des familles avec enfants. Contrairement à la mouture conservatrice, celle du gouvernement Trudeau est exempte d'impôts. 

À titre d'exemple, une famille ontarienne de deux enfants bénéficiant d'un seul revenu annuel de 60 000 $ paiera 122 $ de moins en impôts en 2017 et bénéficiera d'un montant additionnel de 1824 $ provenant de la prestation pour les enfants. 

La même famille, au Québec paiera 233 $ de moins en impôts et touchera un montant de 2075 $ de la prestation pour enfants. Les Québécois seront aussi nombreux à voir les effets sur leur portefeuille de l'abolition de la taxe santé. Les Ontariens, pour leur part, subiront l'entrée en vigueur de la nouvelle taxe sur le carbone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer