Un cancer emporte le père du parc Calypso et du Village Vacances Valcartier

L'homme d'affaires Guy Drouin est décédé lundi, à l'âge... (Archives, LeDroit)

Agrandir

L'homme d'affaires Guy Drouin est décédé lundi, à l'âge de 69 ans.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'artisan du parc aquatique Calypso dans l'Est ontarien, Guy Drouin, est décédé lundi soir, après avoir livré bataille à un cancer agressif qui s'était déclaré récemment.

Cette triste nouvelle survient alors que l'homme d'affaires de 69 ans, également fondateur du Village Vacances Valcartier à Québec, s'apprêtait à y ouvrir samedi le Bora Parc, un hôtel quatre étoiles assorti d'un parc aquatique intérieur. M.Drouin a d'ailleurs pu surveiller l'évolution de la construction du complexe de 70 millions$, à partir de sa chambre d'hôpital, grâce à un système de caméras.

«Nous sommes tous secoués de ce départ et sommes éplorés de savoir que notre père n'aura pas pu voir sa plus récente création en action, le Bora Parc, ont déclaré ses fils Mathieu, Simon et Jérôme. Ce parc et son hôtel étaient le plus gros projet de sa vie et représentent le legs de notre père en faveur de la région. Sa disparition nous brise le coeur, mais son audace et sa générosité légendaires nous traceront le chemin pour l'avenir», ont déclaré les membres de sa famille.

La nouvelle a provoqué une onde de choc dans la région de Prescott et Russell, où Guy Drouin a laissé sa marque en 2010 avec l'ouverture du parc Calypso à Limoges, un projet de plus de 45 millions.

«M.Drouin était une personne exceptionnelle, a réagi Sylvain Lauzon, vice-président directeur chez Calypso. C'est quelqu'un qui ne faisait pas dans la demi-mesure. L'aventure de Calypso va se poursuivre comme l'a toujours été sa volonté.»

Député provincial à l'époque de la construction du parc Calypso, Jean-Marc Lalonde s'est également dit attristé par le décès de Guy Drouin. «Pour nous, c'est évidemment une grosse perte, dit-il. Nous avons travaillé très fort ensemble pour obtenir les subventions pour construire le parc. C'est la perte d'un leader dans la région pour le développement touristique.»

Le maire de La Nation, François St. Amour, abonde dans le même sens. «C'était un homme de vision qui voyait grand, dit-il. Il a bien vu le potentiel économique et touristique de notre région. Nous ne le remercions très sincèrement».

Transition

À l'aube de ses 70 ans, qu'il aurait célébrés en avril, Guy Drouin avait déjà mis sur pied u plan de transition en compagnie de son ami et conseiller, l'homme d'affaires, Louis Massicotte.

«Une équipe de gestionnaires chevronnés qui inclut ses fils Mathieu, Simon et Jérôme ainsi que plusieurs dirigeants et conseillers, dont Pierre Thivierge à Valcartier et Sylvain Lauzon à Calypso, appliquent déjà le plan de transition dans les parcs de Valcartier et de Limoges depuis l'hiver dernier», a précisé M.Massicotte.

Outre ses trois fils, tous trois vice-présidents du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin laisse dans le deuil sa conjointe Parise Lafontaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer